Image Le Lab

Par Nicolas Chacun
pour

L’épineuse question du travail dominical est réapparue dans la campagne. Alors qu’il y a quelques années le PS s’opposait avec force au travail le dimanche, François Hollande veut désormais engager des négociations.

  1. 1

    Le revirement d’Hollande

    Sur La Dépêche

    Longtemps refusé vigoureusement par le Parti socialiste, le travail dominical pourrait finalement avoir sa place dans le programme de François Hollande. Vendredi, lors des Etats généraux du commerce à Bercy où le candidat socialiste déclare :

    Sur la question du travail du dimanche, nous engagerons des négociations.

    Une phrase qui contraste avec le François Hollande de 2009. Alors premier secrétaire du PS, il répond à la décision de Brice Hortefeux, ministre du Travail, de faire faire débattre à l’Assemblée nationale une loi sur le travail dominical :

    Imaginer qu'on va créer de l'emploi en faisant travailler dans tous les secteurs le dimanche, cela me paraît une mauvaise idée.

    Le PS en 2008 refusait catégoriquement l’idée de la généralisation du travail dominical sans concertation préalable avec les syndicats. Un communiqué du parti égratignait les propositions de Luc Chatel sur le sujet, alors secrétaire d'État chargé de la Consommation et du Tourisme.  En quatre ans, de l'eau a coulé sous les ponts.

Du rab sur le Lab