Camionneurs, bonnets rouges et révolution fiscale : l'insurrection n'a pas eu lieu

Publié à 11h00, le 03 décembre 2013 , Modifié à 06h21, le 24 février 2014

Camionneurs, bonnets rouges et révolution fiscale : l'insurrection n'a pas eu lieu
Montage via Maxppp.
Image Olivier Duhamel

Par



Notre éditorialiste Olivier Duhamel constate que l’insurrection annoncée n’a pas eu lieu. 

Du Figaro coté droit à Mélenchon côté gauche, en passant par nombre de commentateurs, on nous décrivait, ces quinze derniers jours, la France en situation pré-insurrectionnelle, pré-révolutionnaire. En frondes aggravées, en révoltes multipliées, en explosion imminente.

Résultats ces tous derniers jours : 

Le blocage de Paris par les camionneurs soulevés contre l’écotaxe ? Le mouvement a été interrompu au bout de quelques heures, faute de participants en nombre suffisant. 

- L’extension du mouvement des bonnets rouges ? Il n’est certes pas mort, mais il ne progresse plus et pourrait s’éteindre progressivement. 

La révolution fiscale d’une France passant enfin de 1788 à 1789 ? Ils étaient peut-être plus de 7 000 ce dimanche à partir de la place d’Italie. Plus de 7 000 mais nettement moins que 100 000. 

En Thaïlande, le gouvernement est sur le point de tomber, les manifestants ayant pris son siège. En Ukraine, les insurgés ne renoncent pas, et l’accès aux ministères est bloqué. Rien de tel chez nous. De grâce, ne nous parlons plus d’insurrections et de rébellions. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus