Ils ont participé à la convention du Bloc identitaire

Publié à 17h45, le 03 novembre 2012 , Modifié à 17h59, le 03 novembre 2012

Ils ont participé à la convention du Bloc identitaire
Mario Borghezio de la Ligue du Nord, le démographe Yves-Marie Laulan et l'ancien député UMP Christian Vanneste (montage)
Image Delphine Legouté

Par

Ils ont fait parler d'eux en occupant le chantier de la future mosquée de Poitiers le 20 octobre, évoquant alors la figure de Charles Martel. Deux ans auparavant, leur "coup" médiatique était dû à l'organisation d'un apéro "saucisson-pinard"à Paris contre l'"islamisation". Ce week-end du 3 novembre, les membres du Bloc identitaire sont réunis à Orange, dans le Vaucluse, pour leur convention.

[> Pour en savoir plus sur ce groupe d'extrême-droite devenu parti politique en 2009, lire cet article du Parisien ou cette série d'articles du blog du Monde  Droites extrêmes]

Le Lab s'est intéressé aux personnes extérieures au Bloc identitaire mais présentes à leurs tables rondes. Qui a-t-on pu entendre à cette convention ? Et qu'on-t-il dit ?

> Christian Vanneste, l'ancien député UMP



(Maxppp)

C'est l'invité "vedette" de la convention, la plus grosse prise du Bloc identitaire. Lorsqu'il était encore étiquetté UMP, l'ancien député du Nord avait déjà été invité à des colloques du groupe d'extrême-droite mais ne s'y était pas rendu. Cette année, il revendique sa présence et s'en explique ainsi sur France Info ce 3 novembre :

J’ai repris ma liberté en constatant l’état déplorable de l’UMP qui n’est plus qu’une agence de placement électoral totalement dénuée de conviction, de valeurs. C’est pour ça que j’ai envie de participer à la régénération moralede la politique en faisant en sorte qu’on se batte pour des idées.J’ai été invité à une table ronde, j’y vais parce que je suis totalement libre. On va parler d’identité, j’ai moi-même participé au débat sur l'identité nationale lancé par l'UMP qui, au bout de quelques mois, en a eu peur.Moi, j’ai des idées là-dessus. Les identitaires en ont aussi, pas forcément les mêmes que moi d’ailleurs ! Mais c’est bien d’en parler ensemble.

Christian Vanneste n'a pas été investi par l'UMP aux élections législatives et s'est présenté, en vain, en tant que candidat dissident. Son exclusion est due à ses propos sur la déportation des homosexuels, à lire ici.

Voici certaines de ses déclarations à la convention, relayées par un membre de Génération identitaire :



"c'est épouvantable ce pays qui n'est pas fière de son passé et qui ne cesse de faire repentance!" Christian #Vanneste#ConventionID

— Grég de Linares (@Greg2L) Novembre 3, 2012

"comment empêcher l'islamisation si en face d'eux ils ont des peuples qui ne connaissent pas leur histoire"Christian #Vanneste#ConventionID

— Grég de Linares (@Greg2L) Novembre 3, 2012

> Mario Borghezio, le député européen de la Ligue du Nord



(Maxppp)

Il est la caution "internationale" de la convention du Bloc identitaire. Mario Borghezio est élu au Parlement européen sous les couleurs de la Ligue du Nord, parti populiste anti-immigration et allié au Peuple de la liberté, le parti de Silvio Berlusconi.

Comme le racontait le blog du Monde Droites extrêmes ici, Mario Borghezio "est de tous les colloques et autres réunions de l'extrême droite française". En 2009, il était déjà présent avec les Identitaires pour leur convention à Orange. La même année il apparaissait aux côtés de la branche niçoise, Nissa Rebella, dans un documentaire de Canal Plus.

Voici certaines de ses déclarations à la convention, twittées par le compte de Génération Identitaire :

"nous vivons un génocide culturel que personne n'ose dénoncer à part nous! Nous resterons maîtres chez nous!" Mario Borghezio #ConventionID

— Generation ID (@G_IDENTITAIRE) Novembre 3, 2012

"comment accepter de laisser mourir notre peuple sans combattre?! Nous avons là un devoir" Mario Borghezio #ConventionID

— Generation ID (@G_IDENTITAIRE) Novembre 3, 2012

> Yves-Marie Laulan, le spécialiste immigration



(Capture d'écran -vidéo d'Yves-Marie Laulan à un colloque sur la liberté d'expression le 11 mai 2011)

Le Bloc identitaire a beau vouloir se démarquer du Front national [lire à ce sujet cette interview de Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême-droite], il garde certains auteurs-références en commun. C'est le cas de Yves-Marie Laulan, économiste et démographe, souvent cité par Marine Le Pen comme caution scientifique sur l'immigration, comme le souligne le journaliste du Monde Abel Mestre.

Dans une interview pour Monde et Vie de juillet 2011, très relayée par des sites comme Français de souche ou Défrancisation,  Yves-Marie Laulan affirme par exemple que "le véritable coût de l'immigration pour la France - entre l'école, les transports, le logement, la sécurité sociale, les aides etc. - atteint 70 à 80 milliards d'euros, soit l'équivalent annuel du déficit budgétaire." [> Des thèses qu'il développe en détail sur son blog]

Et ajoute : "Autrement dit, la France s'endette pour assimiler des jeunes gens dont un certain nombre la remercient en brûlant des voitures."

Le démographe est également un habitué de la convention du Bloc identitaire. Il y participait déjà en 2009.

> Philippe Carlin, l'ancien collaborateur de Christian Estrosi

Ancien collaborateur du député-maire de Nice, journaliste de formation passé par Le Figaro, Philippe Carlin est l'auteur de "Enquête à Estrosi City, autopsie d'un leurre", sorti en mars 2012. C'est comme cela que le Bloc identitaire vend sa venue sur son site : "Il nous livrera un témoignage sur les coulisses du système".

De fait, la présence d'un opposant à Christian Estrosi à la convention est appréciée par le Bloc identitaire qui possède une branche très active dans cette région, le mouvement Nissa Rebela, en conflit permanent avec Christian Estrosi. Mouvement qui a souhaité porté un candidat commun au Bloc identitaire et au Front national lors des législatives de 2012. Mais le FN, après hésitation, avait fini par refuser.

> A noter : Gilbert Collard, qui avait proposé d'être l'avocat des quatre membres de Génération identitaire, a décliné l'invitation, tout comme la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen. Jacques Bompart, maire d'extrême-droite d'Orange était au programme mais a fini par annuler.

Du rab sur le Lab

PlusPlus