Info Lab: le mail incendiaire de Nathalie Kosciusko-Morizet à la direction du Monde

Publié à 09h42, le 20 février 2014 , Modifié à 13h03, le 20 février 2014

Info Lab: le mail incendiaire de Nathalie Kosciusko-Morizet à la direction du Monde
NKM, le 14 janvier 2014 (Maxppp).
Image Thibaut Pezerat

Par

DOCUMENT LAB - Elle se décrit volontiers comme une tueuse et démontre ici qu'elle manie la plume comme le bazooka : en qualifiant la journaliste du Monde Béatrice Gurrey de "21e tête de liste d'Anne Hidalgo", Nathalie Kosciusko-Morizet ne fait cependant que reprendre une formule déjà employée.

Le Lab publie ce jeudi 20 février un mail comminatoire envoyé, vendredi 14 février, par la candidate UMP à la mairie de Paris à Louis Dreyfus, président du directoire du journal Le Monde et Vincent Giret, directeur délégué des rédactions

Dans cette missive, NKM annule un déjeuner prévu avec la rédaction du Monde et menace clairement le journal de lâcher ses coups publiquement si le journal ne radoucit pas un peu sa ligne.

"Mensonge", "haine", "incompétence", "volonté de nuire", "procureur", "propagandiste": NKM dit tout le mal qu'elle pense de Béatrice Gurrey, dont elle écorche l'orthographe du nom de famille en lui ôtant un "r", et dénonce son traitement de la campagne parisienne. La candidate UMP à la mairie de Paris fait part de sa "peine"de voir le journal Le Monde se livrer à ce qu'elle voit comme du "lynchage" :

Lire l'intégralité du texte (cliquer pour zoomer) :



Dans ce message, l'ancienne ministre assure que la direction du journal, à l'occasion d'échanges antérieurs, aurait reconnu un "problème" dans la couverture par Béatrice Gurrey de la campagne parisienne pour le quotidien du soir  :

Vous m'aviez assuré être conscients du problème.Vous m'avez même demandé une note détaillée, démontrant la chose, que je vous ai faite parvenir.

La direction du Monde a-t-elle lâché sa journaliste en concédant un "problème", dans le secret d'une conversation privée avec NKM ? "Jamais", assure au Lab l'un des destinataires du message, Vincent Giret, directeur délégué des rédactions du Monde, qui accuse la candidate d'avoir fait fuiter le document :

NKM fait part publiquement d'un mail qu'elle a elle-même écrit. Je n'ai pas pour habitude de communiquer sur des messages privés qu'on m'envoie. Cette stratégie témoigne d'une fébrilité certaine. NKM mène un très mauvais combat.J'ai dénoncé les attaques personnelles dont Béatrice Gurrey a été la victime. Elle a tout le soutien de la rédaction et continue d'exercer son métier en totale indépendance.

Vincent Giret avait déjà écrit quelques lignes de soutienà Béatrice Gurrey, le 19 février, et renouvelle ici sa confiance à la journaliste. Du côté de la direction du journal, la ligne est la même: jamais, au grand jamais, les patrons du quotidien du soir n'ont pu ainsi lâcher leur collègue :

C'est n'importe quoi. D'abord parce qu'il ne nous viendrait jamais à l'idée de nous désolidariser de la rédaction du Monde. Ensuite parce que les contenus éditoriaux sont de la responsabilité pleine et entière de Natalie Nougayrede, directrice du journal.Enfin parce que Béatrice Gurrey est l'une des meilleures journalistes du Monde dont la rigueur et l'indépendance n'ont jamais eté pris en défaut

Un message de soutien également adressé par le co-actionnaire du journal Xavier Niel, interrogé par BFMTV.com, le 19 février.

NKM assure également dans son message avoir fait parvenir "une note détaillée"à la direction. Le Lab a également pu lire ce document: en quatre pages, une partie des articles consacrés à la campagne de NKM et d'Anne Hidalgo depuis octobre dernier sont scrutés et comparés.

L'équipe de campagne de l'ancienne ministre reproche au quotidien une trop large place consacrée aux dissidences de droite :

Huit articles sont consacrés aux dissidences dont quatre portant sur Dominique Tiberi et quatre autres listant toutes les dissidences au sein de l’UMP à Paris.Aucun entretien ou article n’est consacré à Florence Berthout alors que Dominique Tiberi fait l’objet d’une interview et la Une de M le Magazine.

Autre reproche adressé au Monde: un traitement démesuré des ralliements obtenus par Anne Hidalgo.

Six articles pour Hidalgo dont un entretien avec Jean-François Martins et un entretien avec Thierry Coudert.En revanche aucun traitement médiatique n’a été accordé à Elisabeth Boyer, ex-Secrétaire générale du PRG et conseillère régionale d’Île-de-France

L'étude comparative se conclut sur la dénonciation de "ragots de campagne", "fausses rumeurs" diffusés dans les colonnes du journal. 

NKM, contactée par le Lab, n'a pour l'instant pas donné suite à nos sollicitations.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 20 février un peu avant 13h, la Société des rédacteurs du Monde (SRM) se dit "consternée par les accusations injustifiées et injustifiables" contenues dans le mail adressé par NKM aux dirigeants du Monde.

La SRM assure voire dans le mail de NKM une tentative de "pression sur la hiérarchie du Monde dans l'espoir que Béatrice (Gurrey) soit évincée" ; et Les journalistes du Monde apportent "un soutien sans faille"à leur consoeure, "dont la rigueur et l'indépendance sont connues de tous". 

Edit, 12h55 :ajout de la réaction de la Société des rédacteurs du Monde.

Du rab sur le Lab

PlusPlus