INSTANT TÉLÉ - Jean-Luc Mélenchon reconnaît confondre deux opposants russes, Boris Nemtsov et Alexeï Navalny

Publié à 23h14, le 23 février 2017 , Modifié à 23h19, le 23 février 2017

INSTANT TÉLÉ - Jean-Luc Mélenchon reconnaît confondre deux opposants russes, Boris Nemtsov et Alexeï Navalny
© Capture d'écran France 2
Image Julien Chabrout


INSTANT TÉLÉ - C’est un sujet qui revient régulièrement dans les débats : la Russie. Régulièrement accusé de soutenir Vladimir Poutine, Jean-Luc Mélenchon avait exonéré le président russe de toute responsabilité dans l’assassinat de son opposant Boris Nemtsov, le 27 février 2015 à Moscou. Pour l’actuel candidat à la présidentielle de la France insoumise, Boris Nemtsov était "un inconnu", "un libéral fanatique", "un voyou politique ordinaire", symbole du libéralisme de l’ère de l’ancien président russe, Boris Eltsine. "Après sa mort et sa malheureuse famille, la première victime politique de cet assassinat est Vladimir Poutine", avait estimé Jean-Luc Mélenchon sur son blog le 4 mars 2015.

Invité de l’Emission politique, ce jeudi 23 février sur France 2, le député européen du Parti de gauche est revenu sur cet épisode à la suite d’une question du journaliste David Pujadas. Voilà cet échange :

 

- Jean-Luc Mélenchon : Je suis toujours intervenu pour défendre ceux qui m’ont demandé d’être défendu. Il y a une exception : le personnage dont vous me parlez avec tant de mansuétude, le connaissez-vous ? Savez-vous qui il est ? Savez-vous qu’il était un odieux antisémite ?

- David Pujadas : Boris Nemtsov ? Mais enfin Jean-Luc Mélenchon, lui-même d’ascendance juive aurait été un antisémite ? Je crois que vous confondez avec monsieur Navalny.

- Jean-Luc Mélenchon : Ecoutez. C’est possible oui, peut-être, vous avez raison. En attendant, j’ai écrit sur cet homme pour dire que je regrettais et que je déplorais qu’il ait été assassiné et qu’à mon avis ce n’était pas monsieur Poutine. Mais si vous voulez que je dise ce soir que je demande des clarifications, je les demande. Je demande la libération de mon camarade du Front de gauche qui est en prison.

Cet échange a été diffusé sur Twitter dans une vidéo : 





Jean-Luc Mélenchon a donc reconnu avoir confondu Boris Nemtsov avec un autre opposant russe, Alexis Navalny, aux sympathies nationalistes. Sur son blog, le 4 mars 2015, Jean-Luc Mélenchon avait d’ailleurs évoqué l’assassinat de Boris Nemtsov "la veille de la manifestation à laquelle il avait appelé en compagnie d’une autre grande figure de l’opposition, le raciste et antisémite Alexey Navalny". Principale figure de l’opposition russe, Alexis Navalny a été jugé coupable le 8 février dernier de détournement de fonds par un tribunal qui l’a condamné à une peine de cinq ans de prison avec sursis. Il a fait appel de cette décision qui pourrait compromettre sa candidature à l’élection présidentielle russe de 2018. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus