VIDÉO - Interpellé sur les liens entre sa fondation et Notre-Dame-des-Landes, Nicolas Hulot répond avec mépris au député "peu importe"

Publié à 16h57, le 10 octobre 2017 , Modifié à 17h24, le 10 octobre 2017

VIDÉO - Interpellé sur les liens entre sa fondation et Notre-Dame-des-Landes, Nicolas Hulot répond avec mépris au député "peu importe"
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. © Montage le Lab
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

Sur l'épineux dossier Notre-Dame-des-Landes, le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, avait affirmé vouloir"remettre les choses à plat". Le plan est simple : des médiateurs ont jusqu'à la fin de l'année pour donner au gouvernement leur expertise sur la pertinence écologique de construire un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Pour l'heure, il semblerait que les trois experts penchent plutôt en faveur de l'option alternative : l’adaptation de l'aéroport de Nantes.

Mais ce mardi 10 octobre, lors de la séance de questions au gouvernement, c'est autre chose qui rend Yannick Favennec perplexe. Le député Les Constructifs interpelle Nicolas Hulot au sujet des membres de cette médiation et des partenaires qu'ils choisissent, dont certains sont proches de la Fondation Hulot.

Voici la question de Yannick Favennec :

Monsieur le ministre, quand allez vous arrêter de nous embrouiller sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Les médiateurs que vous avez nommés ont demandé à la société Carbone 4 une expertise complémentaire sur le bilan carbone des deux options possibles [...]. Or, deux des dirigeants de cette société sont des personnalités que vous connaissez très bien. Au même titre qu'un des trois médiateurs, Jean-Marc Jancovici siège au comité stratégique de la Fondation Hulot. Alain Grandjean siège quant à lui au conseil scientifique de votre fondation. Vous lui avez d'ailleurs remis la légion d'honneur. [...] L'appartenance de ces deux personnalités à la Fondation Hulot créé la suspicion sur l'indépendance de leurs futures conclusions. Si on y ajoute que messieurs Grandjean et Jancovici ont pris des positions personnelles contre Notre-Dame-des-Landes. Alors, monsieur le ministre, Notre-Dame-des-Landes, réelle médiation ou véritable manipulation ?

Un moment isolé par LCP à voir ci-dessous :





Sans surprise, le ministre n'a pas apprécié la question. Sauf que Nicolas Hulot n'arrive pas à cacher sa tension, au point d'écorcher le nom du député Les Constructifs et de balayer d'un revers de la main ses collègues qui le corrige alors :

Monsieur le Président, mesdames messieurs les députés, Monsieur le député Favenne... ['Favennec', entend-on dans l'hémicycle] Peu importe. [Nicolas Hulot est hué] Peu importe parce que votre propos est lourd d'insinuation. Pardon de vous le dire, mais je vous demanderai de faire la démonstration que j'ai, en quoi que ce soit, participé de près ou de loin non seulement à la nomination des experts, mais à la demande de ces experts de désigner Carbone 4 pour faire cette évaluation. [...] Pour tout vous dire, je l'ai découvert en ayant connaissance de votre question. [...] Je me plierai à la décision du gouvernement qui sera consécutive au travail de cette médiation, qui a pour vocation d'étudier en toute indépendance, et je peux le garantir, toutes les alternatives.

Un autre instant isolé par LCP à voir ci-dessous :





Nicolas Hulot s'est toujours clairement opposé à ce projet d'aéroport, persuadé qu'il existe "d'autres alternatives". La médiation "en fera la démonstration" avait-il assuré en mai dernier.

Du rab sur le Lab

PlusPlus