Irma : Gérard Collomb accepte "volontiers" l'idée d'une commission parlementaire sur l'action du gouvernement à Saint-Martin

Publié à 08h23, le 11 septembre 2017 , Modifié à 16h49, le 11 septembre 2017

Irma : Gérard Collomb accepte "volontiers" l'idée d'une commission parlementaire sur l'action du gouvernement à Saint-Martin
Gérard Collomb © Capture France 2
Image Sylvain Chazot


L'ouragan Irma n'est plus seulement une catastrophe naturelle. C'est depuis dimanche 10 septembre un fait politique. Éric Ciotti et Jean-Luc Mélenchon ont tous les deux, chacun de leur côté, demandé la création d'une commission d'enquête parlementaire pour analyser les supposés ratés du gouvernement dans l'anticipation du phénomène.

Invité de France 2 ce lundi matin, Gérard Collomb estime que le temps n'est encore venu de polémiquer. Mais cela ne l'empêche pas d'approuver totalement la création d'une commission parlementaire. Il dit :

Sur les commissions parlementaires, nous, nous sommes pour l'évaluation et donc nous acceptons volontiers une commission parlementaire. Ils verront combien les équipes étaient mobilisées.

Sur Radio Classique lundi, le président de l'Assemblée nationale François de Rugy s'est dit "pas contre" la création d'une commission parlementaire même si, pour lui, "faut éviter de polémiquer sur ces catastrophes". 





Exactement comme Gérard Collomb : si le ministre de l'Intérieur se dit favorable à une telle procédure, il estime tout de même que l'heure, pour l'instant, est plutôt "à la construction".

Et le ministre de l'Intérieur d'inviter Éric Ciotti et Jean-Luc Mélenchon à aider à la reconstruction en attendant. "Toutes celles et tous ceux qui veulent aider… Je ne sais pas moi… Si monsieur Mélenchon, si monsieur Ciotti veulent lancer un grand appel à la reconstruction de l'île, qu'ils veulent aider les élus de l'île, nous sommes tout à fait d'accord", déclare Gérard Collomb. 



À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

À Saint-Martin, la ministre des Outre-mer Annick Girardin choisit "d'abord le secours et ensuite la sécurité"

Du rab sur le Lab

PlusPlus