"Je fais ce qu'Estrosi me demande" : le maire de Nice explique son silence médiatique

Publié à 22h10, le 19 juillet 2016 , Modifié à 13h05, le 20 juillet 2016

"Je fais ce qu'Estrosi me demande" : le maire de Nice explique son silence médiatique
Philippe Pradal et Christian Estrosi, le 8 juin 2016 © AFP
Image Etienne Girard

Etienne Girard

Commençons par une petite devinette : qui est le maire de Nice ? Un indice, ce n'est plus Christian Estrosi. Vous séchez ? Ce n'est pas tout fait anormal. Depuis l'attentat qui a fait 84 morts dans sa ville, Philippe Pradal, c'est son nom, se fait bien discret dans les médias. Au contraire de son premier adjoint aux Finances, à la Sécurité, aux Travaux, aux Transports, au Stationnement, à l’administration générale, à la réglementation des taxis, au suivi du projet sang neuf, à la réalisation de la ligne 2 du tramway, à la voirie et aux professions libérales, monsieur Christian Estrosi.

Dans Le Canard enchaîné daté du mercredi 20 juillet, nous en apprenons un peu sur ce silence médiatique. Si Philippe Pradal ne s'exprime pas depuis la tuerie, c'est...  à la demande de Christian Estrosi, maire de Nice jusqu'en juin. Où à son absence de demande, on ne sait pas très bien. C'est en tout cas ce qu'a expliqué Philippe Pradal à un Niçois, selon Le Canard :

 

"

C'est simple, je fais ce qu'Estrosi me demande. Et il ne me demande rien.

"

Rappelons que si Philippe Pradal a accédé à ce mandat de maire, c'est parce que Christian Estrosi a été touché par le cumul des mandats, après son élection à la tête de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) en décembre dernier. L'homme est un fidèle de l'ex-champion de France de moto. La preuve : il ne s'exprime pas sans son assentiment.

Cette sortie rappelle le spleen de Renaud Muselier, secrétaire d'État UMP aux Affaires étrangères, entre 2002 et 2005. Privé de toute marge de manœuvre par son ministre de tutelle Dominique de Villepin, l'élu marseillais avait eu cette expression aussi cruelle que révélatrice en 2003 :

 

"

Dominique de Villepin fait tout, je fais le reste.

"

Force est de contaster que Christian Estrosi fait beaucoup de choses. Président de la région PACA, de la métropole de Nice, et premier adjoint de Philippe Pradal avec pas moins de onze délégations, l'élu trouve le temps de polémiquer avec l'exécutif depuis l'attentat. Le tout, sans l'aide de son fidèle maire de Nice. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus