Jean-Christophe Cambadélis qualifie de "faute morale" le ralliement de François de Rugy à Emmanuel Macron

Publié à 09h23, le 22 février 2017 , Modifié à 09h33, le 22 février 2017

Jean-Christophe Cambadélis qualifie de "faute morale" le ralliement de François de Rugy à Emmanuel Macron
Jean-Christophe Cambadélis. © AFP

VOUS N'AVEZ PAS HONTE ? - La charte de la primaire de la BAP est morte ce mercredi 22 février. François de Rugy, ex-candidat à cette primaire, a annoncé son ralliement à Emmanuel Macron après s’être pourtant engagé à soutenir le vainqueur de la primaire, en l’occurrence Benoît Hamon. Un revirement qui a évidemment déplu à Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS et grand organisateur de cette primaire.

Sur Twitter, dès l’annonce du député écolo, le patron du PS a dénoncé une "faute morale" de François de Rugy :

 

François de Rugy a signé un engagement sur l’honneur de soutenir le vainqueur de la primaire. Ne pas respecter sa parole est une faute morale.

Comme les sept candidats à la primaire, François de Rugy avait signé la charte de la primaire et s'était engagé, lors du deuxième débat, de soutenir le vainqueur de la primaire, quel qu'il soit. "Je m’inscrirai dans le rassemblement à l’issue de cette primaire", avait alors assuré le député écolo qui explique aujourd'hui qu'il "préfère la cohérence à l'obéissance" et qu'il n'est pas "convaincu par son projet".

Du rab sur le Lab

PlusPlus