Jean-Luc Mélenchon refuse de "valider" le score du premier tour de la présidentielle", annoncé sur la base de sondages

Publié à 21h23, le 23 avril 2017 , Modifié à 22h02, le 23 avril 2017

Jean-Luc Mélenchon refuse de "valider" le score du premier tour de la présidentielle", annoncé sur la base de sondages
© Capture d'écran TF1
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

Jean-Luc Mélenchon veut attendre encore un peu. Si tous les instituts de sondage donnent une affiche Macron-Le Pen pour le deuxième tour de l'élection présidentielle, le candidat de la France insoumise, lui, refuse de "valider" ce score.

Dans un court texte publié sur sa page Facebook peu après 21h, ce dimanche 23 avril, Jean-Luc Mélenchon appelle "les commentateurs à la prudence"

Crédité par les principaux instituts de sondage de 19 à 20% des voix, Jean-Luc Mélenchon devait s'exprimer aux alentours de 22h.

"Il existe une très forte incertitude sur les résultats, les bureaux de vote des grandes villes ne confirment pas les estimations, nous demandons que cessent les pressions", a déclaré son directeur de campagne, Manuel Bompard, dans le bar le Beluchi's à Paris, où est organisée la soirée électorale du candidat de la France insoumise.

[Edit 22h]

Lors de sa prise de parole, "JLM" a certes reconnu que "le résultat qui a été annoncé n'est pas celui que nous espérions". Mais "en toute hypothèse, ce ne sera pas celui qui a été annoncé qui sera le bon", a-t-il maintenu, précisant que "le ministère de l'Intérieur a réservé sa déclaration jusqu'à ce soir minuit". "Lorsque les résultats officiels seront connus, nous les respecterons", a-t-il encore assuré. Et d'ajouter, dans une critique du système qui se satisferait du second tour Macron-Le Pen :

 

"

Bien sûr, jusque là, médiacrates et oligarques jubilent. Rien n'est si beau pour eux qu'un second tour entre 2 candidats qui approuvent et veulent prolonger les institutions actuelles [...].

"

Il n'a par ailleurs pas donné de consigne de vote pour le second tour annoncé, expliquant que c'est à son mouvement de la France insoumise de se prononcer collectivement à ce sujet.


 
 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés au second tour

Présidentielle : RIP le "ni-ni", Fillon annonce qu'il votera pour Macron

Du rab sur le Lab

PlusPlus