Jean-Luc Mélenchon se dit "fin prêt" pour l'élection présidentielle 2017

Publié à 09h10, le 25 janvier 2016 , Modifié à 09h17, le 25 janvier 2016

Jean-Luc Mélenchon se dit "fin prêt" pour l'élection présidentielle 2017
© Giphy
Image Sylvain Chazot


Il hésitait. Parfois, il confiait en coulisses qu'il n'avait pas forcément envie d'y aller, pour la simple et bonne raison qu'une campagne présidentielle est longue, dure, violente. D'autres, il expliquait qu'il n'y avait que lui pour faire barrage à François Hollande. Et puis, finalement, Jean-Luc Mélenchon a décidé. Non pas de se présenter à la course pour l'Élysée. Mais de déclarer qu'il se tient prêt.

Dimanche 24 janvier, en clôture du "Sommet pour un plan B", l'ancien candidat à la présidentielle s'est dit prêt à rempiler.

Il a dit, comme le rapporte RFI ce lundi :



Oui, moi je suis en campagne. La question de l’élection présidentielle va se préciser dans les deux ou trois prochains mois. On le sait bien. Moi je dirai ce que j’ai à dire à ce moment-là. J'ai toujours dit que je me préparais. Bon, je suis fin prêt.

Il est "fin prêt" à y aller. Et surtout il est "fin prêt" à y aller seul. "Tous ces gens-là, inclus EELV, tous sont d'accord pour les traités budgétaires européens, tous pétaradent d'allégresse à l'idée d'approfondir ce processus magique, at-il lancé, Qu'est-ce que nous avons à voir en commun ?"

Apparemment, rien. Du coup, Jean-Luc Mélenchon préfère rester tout seul. Mais maintenant, il a un objectif : la présidentielle. Et battre celui qui est à ses yeux "pire" que Nicolas Sarkozy : François Hollande.

Dimanche, le Parti de gauche a, par la voix de ses les coordinateurs Éric Coquerel et Danielle Simonnet, souhaité que Jean-Luc Mélenchon soit à nouveau candidat en 2017.

Du rab sur le Lab

PlusPlus