Jean-Luc Mélenchon veut l'égalité salariale pour financer la retraite à 60 ans

Publié à 10h03, le 17 mars 2017 , Modifié à 12h18, le 17 mars 2017

Jean-Luc Mélenchon veut l'égalité salariale pour financer la retraite à 60 ans
Jean-Luc Mélenchon © AFP
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour

Dans une campagne présidentielle où les idées se font éclipser par les affaires, il y a ceux qui en profitent pour rallier Emmanuel Macron, ceux qui l'attaquent, et ceux qui tracent leur bout de chemin. Jean-Luc Mélenchon est de cette dernière catégorie.

Invité au micro de Jean-Jacques Bourdin, ce vendredi 17 mars, le candidat de La France insoumise a mis sur la table la carte "égalité". Il veut en finir avec les écarts de salaire entre les hommes et les femmes, et vient de trouver un argument pour faire d'une pierre deux coups :

Si vous mettez les salaires des femmes au niveau du salaire des hommes, le surcroît de cotisations sociales que ça rapporte permet de payer la retraite à 60 ans pour 40 annuités.

Baisser la retraite à 60 ans tout en relevant les salaires des femmes, il fallait faire le lien. Et comme Jean-Luc Mélenchon n'est "pas une brute", voici ce qu'il compte dire aux employeurs qui auraient l'audace de l'alpaguer tel un Stéphane Le Foll des grands jours : "Vous allez me dire 'Eh oh Monsieur Mélenchon, comment on fait ?', je vais vous répondre : 'Je remplis votre carnet de commandes. Et la machine redémarre. A ce moment, vous continuez à râler, mais vous avez les moyens de payer.'" CQFD.

L'histoire ne dit pas pourquoi cet employeur continuerait à râler, mais passons. Et donc, pour remplir le carnet de commandes, il suffit à l'ex-sénateur de faire l'inverse des "libéraux" :

Je prends 100 milliards, c’est rien du tout ! Je les place dans la relance de l’économie écologiquement responsable, quelque chose de très gourmand en investissement.


[BONUS TRACK] Quand Jean-Jacques Bourdin et Jean-Luc Mélenchon "marchandent" l'égalité salariale

A propos d'inégalité salariale, Jean-Jacques Bourdin et Jean-Luc Mélenchon ont eu cette discussion de marchands de tapis, afin de s'accorder sur l'écart de salaire moyen entre hommes et femmes :

- Jean-Jacques Bourdin : Donc on augmente les salaires de quoi ? 15, 20, 25% de toutes les femmes ?   

- Jean-Luc Mélenchon : Ça dépend d‘où elles sont, du poste qu’elles occupent, etc. Si vous dites que c’est cette moyenne, oui, mais sinon…   

- Jean-Jacques Bourdin : Mettons 20% en moyenne.   

- Jean-Luc Mélenchon : Non, ça doit pas être 20%.   

- Jean-Jacques Bourdin : 16%.   

- Jean-Luc Mélenchon : Allez, ce que vous voulez, ça m’est égal.   

- Jean-Jacques Bourdin : On augmente les salaires de 16%.   

- Jean-Luc Mélenchon : Non. Les salaires des femmes.   

- Jean-Jacques Bourdin : Des femmes ! Bien sûr !

Du rab sur le Lab

PlusPlus