Jean-Marie Le Pen : la crise du porc en Bretagne, c'est la faute des musulmans

Publié à 10h52, le 18 octobre 2013 , Modifié à 11h02, le 18 octobre 2013

Jean-Marie Le Pen : la crise du porc en Bretagne, c'est la faute des musulmans
Jean-Marie Le Pen, dans son "journal de bord hebdomadaire" (capture d'écrans)
Image Antoine Bayet

Par

Jean-Marie Le Pen a un avis sur la crise du porc en Bretagne, et il profite de son "journal de bord hebdomadaire", que le parti diffuse sur sa chaîne youtube, pour l'énoncer, ainsi que le relève Guy Birenbaum, dans sa chronique pour le Huffington Post, ce vendredi 18 octobre.

En fait, explique le président d'honneur du parti, la crise du porc en Bretagne a une raison cachée, "que personne n'ose dire", assure-t-il. 

Il y a quand même l'influence de la réduction de la consommation du porc dans notre pays, à la suite des pressions qui sont faites par les musulmans...

C'est en vidéo, ci-dessous - si le lecteur ne vous y emmène pas directement, filez à 10'12 :



Le gouvernement a décidé, mercredi, d'une aide de 15 millions d'euros pour les entreprises agroalimentaires de Bretagne dans le cadre d'un "pacte d'avenir" pour cette région où les suppressions d'emplois se multiplient.

A l'issue d'une réunion interministérielle à Matignon, Jean-Marc Ayrault a notamment annoncé une aide spécifique, via un contrat de sécurisation professionnelle, pour les quelque 850 salariés des abattoirs Gad en passe de perdre leur emploi. 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus