Jean Sarkozy prof de droit : 35€ de l'heure pour "l'élève exemplaire"

Publié à 20h37, le 22 janvier 2013 , Modifié à 12h52, le 25 janvier 2013

Jean Sarkozy prof de droit : 35€ de l'heure pour "l'élève exemplaire"
(Maxppp - Julien Muguet)
Image Ivan Valerio

Par

#JEANSARKOZYPARTOUT. A l'université Paris-Est Créteil, un nom détonne parmi les nouveaux enseignants en droit. Celui de Jean Sarkozy

Intitulé du cours : droit spécial des sociétés. Et dans l'équipe pédagogique se trouve le fils de l'ancien président de la République.

Il sera "chargé d'enseignement, vacataire" en licence 3, en droit spécial des sociétés, confirme au Lab le professeur responsable de cette formation, Philippe Dupichot. En d'autres termes, chargé de TD, donc. 

Sur Twitter, des étudiants répandent déjà la nouvelle de ce professeur pas tout à fait comme les autres. 



"Chaque année j'ai des enseignants vacataires, ce n'est rien de très exceptionnel", a répondu le responsable de ce cours qui n'a pas souhaité livrer davantage d'informations. 



[Edit, 23 janvier, 17h00]

Le grand amphi, le blog du Monde dédié à l'enseignement supérieur, donne davantage des détails sur le poste de chargé de TD de Jean Sarkozy. 

"Pour être chargé de TD, il faut avoir un master 1 ou suivre un master 2", explique Nathalie Brafman : 

Ce que Jean Sarkozy a : en septembre 2011, il s'est inscrit en master de droit privé. Il l'a validé avec 14 de moyenne. Il suit aujourd'hui un master 2 recherche toujours à Paris 1.

Jean Sarkozy sera rémunéré à 35 euros de l'heure, indique le blog, et il "s'occupera de deux groupes d'une trentaine d'étudiants 3 heures par semaines sur 10 séances chacun"

Et si Jean Sarkozy se retrouve là, c'est parce qu'il a été l'élève du responsable du cours, Philippe Dupichot, raconte ce dernier au Monde, précisant : "j'ai eu Jean Sarkozy en cours au premier semestre à Paris 1 où je donne un cours. C'est un étudiant remarquable". 

[Edit 23 janvier] Sollicité par Le Lab, le secrétaire du Doyen de l'université, un poste élevé dans l'organisation de la grande entreprise qu'est une université, qui correspondrait à un poste à mi-chemin entre "directeur de cabinet" ou "chef de cabinet" dans un ministère, a strictement refusé de commenter l'arrivée de Jean Sarkozy. Il rétorque, très énervé :

Je n’ai rien à vous dire sur une information qui n’en est pas une. Nous n’avons pas à commenter les recrutements.

La confirmation de l'arrivée du "fils de" par le responsable de la formation lui-même ne change en rien la position de l'université qui se braque et coupe court à la conversation :

C'est du blablabla, c’est la blogosphère actuelle... C'est l’homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours ! (...)Je ne suis au courant de rien !

Le second semestre vient de débuter, Jean Sarkozy n'a pas encore eu l'occasion de se présenter devant les étudiants mais cela devrait avoir lieu dans les semaines à venir. 

Par le passé, le parcours scolaire de Jean Sarkozy a connu quelques remous. Rue89 expliquait en 2009 qu'à 23 ans, le fils de Nicolas Sarkozy n'avait pas encore validé sa licence. C'est chose faite puisque depuis, selon des informations du Parisien, Jean Sarkozy, a obtenu, en septembre 2011, sa licence en droit, en étant major de promo, avec plus de 15 de moyenne.

[Edit, vendredi 25 janvier avec une précision sur la fonction de secrétaire de doyen]

Du rab sur le Lab

PlusPlus