L'ancien président du FNJ Julien Rochedy menace de "l'ouvrir" si "les petits mecs du FN" le "titillent" trop

Publié à 20h56, le 13 février 2015 , Modifié à 21h47, le 13 février 2015

L'ancien président du FNJ Julien Rochedy menace de "l'ouvrir" si "les petits mecs du FN" le "titillent" trop
Julien Rochedy © PHILIPPE DESMAZES / AFP

"Maintenant que je suis libre, je crois que je vais enfin pouvoir être méchant sur Twitter. Héhé je vais m'amuser." Fin décembre 2014, Julien Rochedy prévenait : maintenant qu'il n'était plus président du Front national de la Jeunesse, l'ancien candidat aux municipales à Montélimar allait pouvoir se lâcher.

Il le prouve. Et pas seulement sur Twitter. Interrogé ce vendredi 13 février par Valeurs Actuelles, Julien Rochedy met en garde ceux qui, au FN, ont un peu trop tendance à le critiquer. Il dit :

Que les petits mecs du FN, au courage et à l’indépendance proches de zéro, ne me titillent pas trop, car sinon je vais l’ouvrir, et moi, à la différence d’eux, je n’ai rien à perdre et rien à cacher.

Mais qu'est-ce qui peut bien mettre en rogne Julien Rochedy ? Certainement les mots de Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et artisan de la nomination de Gaëtan "hard rock" Dussausaye à la présidence du FNJ.

Début février dans les Inrocks, l'ancien candidat FN aux municipales à Paris avait donné son  avis sur la présidence Rochedy. Il avait déclaré :

Rochedy ne foutait rien !

Forcément, cela a un poil énervé l'ancien chef des jeunes frontistes. "Si Wallerand de Saint-Just a besoin de m’attaquer pour valoriser son poulain, c’est qu’il y a un sérieux problème", a-t-il encore ajouté auprès de Valeurs Actuelles.

Julien Rochedy ne donne aucun indice sur ce qu'il pourrait dire s'il venait à "l'ouvrir". Ni ce que "les petits mecs du FN" ont à cacher.

Du rab sur le Lab

PlusPlus