L'architecte des réformes de Schröder va conseiller François Hollande, selon la presse allemande

Publié à 06h41, le 28 janvier 2014 , Modifié à 10h09, le 28 janvier 2014

L'architecte des réformes de Schröder va conseiller François Hollande, selon la presse allemande
Peter Hartz (Reuters).
Image Ivan Valerio

Par

Le père des réformes Schröder au chevet de François Hollande. C'est ce qu'affirme un quotidien régional allemand ce mardi 28 janvier. Selon le Saarbrücker Zeitung, Peter Hartz, va conseiller le président de la République.

Peter Hartz n'est autre que l'inspirateur de l'Agenda 2010, la série de lois de Gerhard Schröder réformant le marché du travail allemand, notamment pour lutter contre le chômage. 

De son côté, l'Elysée dément cette information. Sans remettre en question la rencontre entre les deux hommes, la présidence de la République dément que Peter Hartz joue le même rôle auprès de François Hollande que celui qu'il a tenu avec le chef d'Etat allemand. 

Le journal allemand assure que l'ancien conseiller du chancelier social-démocrate a déjà été reçu par le chef de l'Etat. En revanche, Peter Hartz a refusé de donner des détails de son entretien avec François Hollande.

Avec son "Agenda 2010", cet ancien DRH de VolksWagen avait bouleversé l'Etat-providence allemand pour "remettre l'Allemagne au travail", selon L'Opinion.

Le volet le plus controversé de ses réformes est la loi Hartz IV, qui consistait en une diminution drastique de la durée d’indemnisation du chômage à douze mois, contre 32 auparavant.

Pour Michel Sapin, ce 28 janvier sur France Inter, Peter Hartz "est quelqu'un d'intéressant" et il défend l'idée de l'écouter, sans pour autant suivre tous ses conseils : 

C'est quelqu'un qui est intéressant. Je ne crois pas qu'il soit question qu'il soit conseiller politique du président de la politique. C'est un journal allemand qui parle de ça, moi je lis les journaux français. Il a conseillé le gouvernement allemand. Ca a eu des effets bénéfiques et des effets difficiles, la pauvreté, des petits jobs. On a le droit d'ouvrir les yeux, les oreilles, on n'est pas obligé de suivre pour autant. 

En revanche, pour Jean-Luc Mélenchon, sur BFM TV, il s'agit "d'un type épouvantable" :

Ah, ce type est épouvantable. Ce type a ruiné les travailleurs allemands. Il a trouvé un truc très bien, qui est de dire "les gens vont travailler de gré ou de force. si vous refusez un emploi, même à un euro, hop vous n'avez aucune indemnité"(...)La politique de François Hollande, c'est une politique complètement alignée sur la politique du gouvernement allemand. C'est pas difficile à comprendre, les sociaux démocrates, qui sont les solfériniens allemands, sont dans le gouvernement de madame Merkel.

Réaction tranchée également de Gérard Filoche, membre du bureau national du PS : 





Mise à jour, 9h20 : réactions et démenti.  

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus