Rechercher

L'UMP commet "une faute" en manifestant contre le mariage homo selon Chantal Jouanno

L'UMP commet "une faute" en manifestant contre le mariage homo selon Chantal Jouanno
Chantal Jouanno, le 14 septembre 2012. (MaxPPP)
Image Le Lab

Par Liza Fabbian pour

RESTEZ CHEZ VOUS - L’appel à la manifestation contre le mariage gay lancé par la droite est une "faute", selon l'ancienne ministre Chantal Jouanno.

Invitée du sur  France Culture ce 11 janvier, la sénatrice UDI de Paris a jugé le sujet trop sensible pour être l'objet d'une manifestation.

Chantal Jouanno affirme que : 

Les partis politiques, comme l’UMP qui appellent à manifester contre ce texte sont en faute .

L’homosexualité "n’est pas un choix", a rappelé Chantal Jouanno. Organiser une manifestation sur un thème qui ne relève pas seulement de l’opinion, mais d'une orientation très intime, apparaît donc contestable aux yeux de la sénatrice.

Qui dit craindre les amalgames :

Ce n’est pas un débat autour d'une loi qui laisserait un choix à des personnes. On ne choisit pas d'être homosexuel. On est homosexuel.
Ca renvoie au problème de la manifestation. Je trouve catastrophique qu'on oppose une partie de la population à l'autre.

Chantal Jouanno affirme que les responsables politiques qui appellent aujourd’hui leurs militants à descendre dans la rue auraient dû se contenter de s’exprimer au Parlement ou dans les médias :  

Quand on est un responsable politique, on peut s’exprimer auprès des médias, on peut s’exprimer dans l’hémicycle...
Là on est dans un débat de société, qui nécessite un peu de hauteur de vue.

Chantal Jouanno qui a quitté l’UMP pour rejoindre l’UDI, salue notamment la position de Jean-Louis Borloo, qui "a été très clair sur le sujet" et qui a décidé de ne donner aucune consigne de vote à ses députés :

Toutes les positions peuvent être exprimées. Ce n’est pas un sujet sur lequel on peut avoir des consignes de vote d’un parti.

A en croire Chantal Jouanno, le sujet est si épineux qu’il divise jusque dans les rangs de l’UMP, où les  députés hésitent désormais à exprimer leur opinion… surtout s'ils sont pour.

La sénatrice, qui a co-signé une tribune en faveur du mariage homo avec le député UMP Franck Riester, parle du malaise grandissant des députés pro mariage gay.

Et décrit même une forme d'omerta autour du sujet:

Très honnêtement, je connais mes collègues,ça devient très compliqué de s’exprimer.
Parce que quand vous vous exprimez, vous avez une floppée de “mais tu n’y pense pas !” … le contenu des propos est quand meme parfois affligeant.
Donc ils préfèrent ne pas s'exprimer.

Un sentiment partagé par Roselyne Bachelot, qui a expliqué ce 11 janvier sur France 2 que certains députés  favorables au mariage gay  "sont invités  à taire leurs différences", au point de  "renoncer à leurs convictions".

Du rab sur le Lab