La blague de Bernard Cazeneuve sur la barbe et la "radicalisation" d'Emmanuel Macron

Publié à 06h44, le 06 janvier 2016 , Modifié à 09h47, le 06 janvier 2016

La blague de Bernard Cazeneuve sur la barbe et la "radicalisation" d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron en pleine "radicalisation" © LIONEL BONAVENTURE / AFP

C'est le micro événement de la rentrée politique : Emmanuel Macron est barbu. Et croyez-le ou non, on en parle beaucoup. Y compris au gouvernement et pas seulement devant les caméras, comme l'a fait Marylise Lebranchu, qui voit dans cette évolution pileuse de son collègue un "coup de com' parfait". Dans l'intimité du conseil des ministres aussi, le sujet anime les conversations et suscite des parties de franche rigolade.

Ainsi Le Canard Enchaîné nous apprend-il, mercredi 6 janvier, que le ministre de l'Économie s'est vu gratifié d'un superbe trait d'humour de la part de Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur a en effet "apostrophé" Emmanuel Macron lundi, d'après l'hebdomadaire :

 

"

C'est un signe de radicalisation, il va falloir faire quelque chose. 

"

Une bonne grosse boutade sur le thème de l'islamisme gouvernemental en ces temps d'état d'urgence et de "guerre" contre le terrorisme. On ne sait en revanche pas si Alain Vidalies ou Jean-Marc Todeschini, autres barbus du gouvernement, ont eu droit à des blagounettes similaires de la part du premier flic de France. 

Quoi qu'il en soit, avis à tous les poilus de France (et d'ailleurs) : évitez de croiser le chemin du ministre de l'Intérieur, on ne sait jamais. 





[Edit 9h45]

Le patron des députés PS, Bruno Le Roux, n'est pas en reste niveau blague potache sur la barbe de Macron. Interrogé par Le Télégramme mardi 5 janvier pour savoir si cette pilosité nouvelle démontrait selon lui un virage à gauche du ministre de l'Économie, le député de Seine-Saint-Denis dit :

 

"

C'est un ministre qui est parfois à rebrousse-poil mais qui apporte beaucoup à la créativité de la gauche...

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus