La CNIL interpelle Emmanuel Macron sur ses appels téléphoniques automatiques

Publié à 18h07, le 20 avril 2017 , Modifié à 19h22, le 20 avril 2017

La CNIL interpelle Emmanuel Macron sur ses appels téléphoniques automatiques
Emmanuel Macron © MIGUEL MEDINA / AFP
Image Sylvain Chazot


♫ Allô ? Écoute, maman est près de toi, il faut lui dire : 'maman, c'est Macron pour toi'. ♪

Le candidat d'En Marche ! a beau être passionné de nouvelles technologies et recruter le plus gros de ses troupes via internet, il n'oublie pas les moyens classiques. L'ancien ministre de l'Économie a en effet décidé, en cette fin de campagne, de contacter les Français par téléphone. "Ce dimanche 23 avril, c’est le premier tour de l’élection présidentielle, et j’aimerais beaucoup vous en parler directement", lance Emmanuel Macron au téléphone, dans un message préenregistré.





Selon franceinfo:, les personnes visées sont des abonnés de l'opérateur SFR. Sur Twitter, des abonnés Orange expliquent également avoir été visés par ces coups de fil… Il n'en fallait pas plus pour que certains soupçonnent une vente de fichiers à l'équipe du candidat à la présidentielle.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a donc été prévenue. Auprès de Libération ce jeudi 20 avril, elle précise "avoir reçu moins d’une dizaine de signalements à ce sujet". La CNIL ajoute :

[On] a rappelé au candidat, dès que cela a été porté à sa connaissance, les bonnes pratiques.

Il s'agit, selon la CNIL, d'une procédure "assez classique" et qui ne présage aucunement du fait que ces "bonnes pratiques" ont été violées ou non.

Sur son site internet, la CNIL recommande "le recueil duconsentement préalable des personnes à être prospectées à des fins politiques et par automate d’appel". "Ce consentement doit notamment porter sur une plage horaire précise pour recevoir de tels appels", est-il ajouté. 



De son côté, l'équipe d'En Marche assure être dans la légalité. D'une part, l'entourage du candidat explique se limiter au numéro figurant dans l'annuaire public. D'autre part, comme le rappelle Libération, la possibilité est donnée à la personne contacté de ne pas écouter le message en n'appuyant pas sur la touche 1 de son téléphone. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus