La colère de Nicolas Sarkozy contre un reportage de France 2 consacré à Bygmalion

Publié à 10h05, le 07 septembre 2016 , Modifié à 14h50, le 07 septembre 2016

La colère de Nicolas Sarkozy contre un reportage de France 2 consacré à Bygmalion
Nicolas Sarkozy © AFP

[EDIT 11h44] Selon le rédacteur en chef d'Ozap, France 2 a finalement décidé de ne pas diffuser le reportage consacré à l'affaire Bygmalion jeudi 8 septembre. Le JT de 20h diffusera en revanche "un long sujet avec des extraits de l’interview de Franck Attal", précise au Lab France Télévisions.

Cette diffusion pour le 7 septembre, décidée lundi par la direction de France Télévisions alors que le reportage était initialement programmé pour fin septembre, ne permettait pas aux journalistes de finaliser leur enquête. La rédaction d'Envoyé Spécial, Elise Lucet et la SDJ de France Télévisions s'opposaient à cette diffusion prématurée.

Jeudi 8 septembre, si vous ne vous appelez pas Nicolas Sarkozy, vous serez peut-être devant votre poste de télévision en train de regarder France 2. La chaîne publique diffuse ce soir-là un reportage potentiellement explosif sur l'affaire Bygmalion avec, entre autre, une interview exclusive de Franck Attal, le patron de la filiale événementielle de Bygmalion, Event & Cie. C'est cette filiale qui organisait les meetings de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2012.

Selon le journaliste de L'Express Renaud Revel, "la diffusion de ce sujet est vécue comme une véritable provocation par l’ancien chef de l’État". Mais, heureusement pour lui, Nicolas Sarkozy a un moyen de pression : sa venue comme premier invité de la nouvelle émission politique de France 2, justement intitulée L'Émission politique et dont le premier numéro est fixé au jeudi 15 septembre.

Selon Le Canard Enchaîné et Arrêt sur images, l'ancien Président de la République a agité deux menaces en cas de diffusion du reportage :

1)      Nicolas Sarkozy annulera sa venue à L'Émission politique ;

2)      France Télévisions pourrait se voir retirer la diffusion des débats de la primaire de la droite.

La conseillère com' de Nicolas Sarkozy, Véronique Waché, ne nie ni les échanges avec Michel Field, directeur de l'information de France Télévision, ni les engueulades avec les équipes d'Envoyé spécial, précise Le Canard Enchaîné de ce mercredi 7 septembre. Elle dément en revanche les pressions évoquées plus haut. Ceci dit, Véronique Waché se questionne tout de même sur "l'opportunité des choix de France 2, en pleine campagne des primaires [sic]". Au Lab, elle ajoute : 

"

Nicolas Sarkozy n'a rien à voir avec ça. La preuve c'est qu'il sera le 15 septembre sur France 2 dans 'L'émission politique'.

 

"

En préparation depuis le mois de juin, le reportage d'Envoyé Spécial devait initialement être diffusé le 29 septembre, soit en pleine campagne de la primaire de la droite.

Finalement, le site Ozap affirme, mardi, que le reportage en question sera diffusé ce jeudi 8 septembre. C'est, selon Le Canard Enchaîné, Michel Field qui a proposé cette solution pour que le reportage ne soit pas programmé pendant la campagne de la primaire. Résultat, il sera diffusé jeudi, soit quatre jours après la demande de renvoi en correctionnelle de l'ex-Président de la République mais dans une version raccourcie par rapport à celle initialement prévue. 

Dans son livre Tout pour la France, Nicolas Sarkozy s'était insurgé contre "la dérision, la polémique, l'investigation racoleuse" qui selon lui "ont trop souvent pris le pas sur la découverte, la science, la culture". On ne sait pas pourquoi mais en terme d"’investigation racoleuse", on pense que l'ex-Président faisait référence à ce genre de reportage. C'est bien dommage car il se pourrait que cette enquête fasse la part belle à "la découverte". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus