François Fillon donne une conférence rémunérée au Kazakhstan

Publié à 21h37, le 11 octobre 2013 , Modifié à 22h17, le 11 octobre 2013

François Fillon donne une conférence rémunérée au Kazakhstan
(Capture Kazakh TV)
Image Ivan Valerio

Par

DEJA VU - L'histoire rappelle un précédent. Une conférence rémunérée à l'étranger, donnée par un ténor de l'UMP, cela fait écho à celle de Jean-François Copé, à Brazzaville, qui avait fait polémique au mois de juillet. Désormais, c'est François Fillon qui, selon les informations de BFM TV, a donné une conférence rémunérée. 

Pour cela, l'ancien Premier ministre s'est rendu au Kazakhstan. Une information confirmée par ses collaborateurs, qui n'évoquent pas le montant touché par le député de Paris pour son intervention. 

Au Lab, son entourage explique qu'il était "l'invité d'honneur d'un rendez-vous le sur les nouvelles perspectives énergétiques". D'après nos informations, dans un discours prononcé en anglais, François Fillon a expliqué sa vision de la politique énergétique, en déclarant notamment que le monde était "entré dans le siècle des énergies multiples".

L'ancien Premier ministre a jugé qu'il fallait réduire la dépendance des Etats aux hydrocarbures, et a expliqué que les avantages du nucléaires existaient toujours et n'avaient pas disparus avec la catastrophe de Fukushima. Par ailleurs, François Fillon a fustigé à décroissance et a exposé sa perplexité face au modèle allemand qui a fait le choix de sortir du nucléaire. 

Cette conférence a été donnée dans le cadre du VIIIe forum KazEnergy, à Astana, capitale du pays. Et dans le programme officiel, François Fillon est mentionné comme participant dans une allocution lors de la cérémonie d'ouverture le 8 octobre, aux côtés de l'ancien chef du gouvernement espagnol, José-Maria Aznar, et de Serik Akhmetov, Premier ministre kazakh : 



Le compte twitter officiel de l'événement raconte également la venue du responsable UMP, photo à l'appui, et explique que François Fillon a procédé "au discours de bienvenue" : 





Un rendez-vous également capté par une télévision locale, qui n'en dit pas plus sur le fond du discours : 



Le Kazakhstan, un pays récemment marqué notamment par l'interdiction du principal journal d'oppositionVzgliad. Et un pays que François Fillon connait bien puisqu'il s'y est rendu deux fois en tant que Premier ministre. 

La première, racontée sur son blog, alors qu'aucun dirigeant français ne visitait le pays officiellement depuis 1983. La seconde en 2010 pour le sommet de l'OSCE

En juillet, le Journal du dimanche avait enquêté sur ces prestations, discrètes, fournies par les politiques et évoquait entre autres les noms de Nicolas Sarkozy, Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Copé, Hervé Novelli, et ... François Fillon. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus