La gêne de Florian Philippot pour justifier son hommage à François Mitterrand, l’homme de Maastricht

Publié à 11h42, le 05 janvier 2018 , Modifié à 11h42, le 05 janvier 2018

La gêne de Florian Philippot pour justifier son hommage à François Mitterrand, l’homme de Maastricht
© AFP
Image Amandine Réaux


C’est une visite pour le moins inattendue qui est passée relativement inaperçue : le crochet par Jarnac qu’a fait Florian Philippot lors d’une visite en Charente, le 9 décembre dernier, pour rendre hommage à François Mitterrand. Un détour vertement critiqué par plusieurs frontistes.

Mais un mois plus tard, ce vendredi 5 janvier sur LCI, le président de Les Patriotes est sommé de se justifier. Pourquoi un gaulliste s’est-il rendu sur la tombe d’un ancien Président socialiste, qui plus est signataire du traité de Maastricht tant honni par l’ancien numéro deux du Front national ? Florian Philippot répond, gêné :



Je suis gaulliste, je ne suis pas mitterrandien, mais il se trouve que tous les deux font partie de l’histoire de France et ont été élus par les Français. Je faisais une réunion publique dans la région et je me suis dit, quand même, il a été Président pendant 14 ans, il a été élu par les Français et donc je lui ai rendu un hommage républicain. C’est pas du tout une adhésion à l’intégralité de sa politique, loin s’en faut. Mitterrand, c’est Maastricht et de grands désaccords, et en même temps il a été élu par les Français. Ça serait extraordinaire de zapper 14 ans de l’histoire de France. Ça veut dire que Les Patriotes parlent à tout le monde. Moi, je vais pas zapper tous les Français qui ont peut-être fait le choix de voter pour François Mitterrand sous prétexte que je suis en désaccord formel avec lui, notamment sur le traité de Maastricht. Ça n’aurait aucun sens, et je pense que c’est pas comme ça qu’on va réconcilier les Français, mais c’est en étant respectueux de ce qui fait notre histoire républicaine.


Dans cette logique, on peut supposer que Florian Philippot pourrait rendre hommage aux autres anciens Présidents puisqu'ils ont été élus par les Français : Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, et même Nicolas Sarkozy et François Hollande ?

Florian Philippot s’est rendu en Charente, début décembre, pour rencontrer les adhérents et sympathisants de son parti politique. Et selon La Charente libre, l’eurodéputé a modifié son programme : le "tour en canoë sur la Charente" a finalement été annulé au profit d’un hommage à François Mitterrand. Au cas où quelques-uns de ses actuels sympathisants jadis europhiles aient par le passé voté PS.

Le choix de ratisser large.

Du rab sur le Lab

PlusPlus