La grosse bourde de la ministre de la Culture Audrey Azoulay dans son hommage à Michel Butor

Publié à 10h48, le 25 août 2016 , Modifié à 11h32, le 25 août 2016

La grosse bourde de la ministre de la Culture Audrey Azoulay dans son hommage à Michel Butor
Audrey Azoulay, à son tour atteinte du syndrome du "fail de Valois" © Geoffroy Van der Hasselt / AFP

MINISTÈRE DU FAIL - Fleur Pellerin va peut-être se sentir beaucoup moins seule. Alors ministre de la Culture, elle avait avoué ne pas avoir lu le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano. Une boulette qui la poursuivra certainement trèèèèès longtemps. Celle qui lui a succédé rue de Valois, Audrey Azoulay, avait jusqu'ici été relativement discrète et avait évité ce genre d'écueil. Eh bien c'est pour aujourd'hui.

Mercredi 24 août, on apprenait la mort de l'écrivain Michel Butor, figure phare du mouvement littéraire du Nouveau Roman. Les hommages à sa mémoire se sont multipliés, y compris, comme il se doit, de la part des autorités. Celui d'Audrey Azoulay intervient ce jeudi. Dans un communiqué, la ministre de la Culture écrit :

 

"

Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'intégralité de son oeuvre en 2013, celui qui obtint le prix Renaudot pour 'La consolidation', semblait animé d'un formidable appétit de découvertes et d'expériences mais sans doute plus encore du plaisir de transmettre et de partager chacune d'elle par le texte-prose ou poésie.

"

Une grosse erreur s'est ici glissée. Michel Butor avait obtenu le prix Renaudot en 1957 pour La modification, et non "La consolidation", comme l'écrit Audrey Azoulay. Une boulette qui a depuis été corrigée dans la version du communiqué mise en ligne sur le site du ministère.

C'est Laurent Nunez, journaliste à Marianne, qui a le premier relevé ce fail. Et voici les deux versions du communiqué en question :





Du rab sur le Lab

PlusPlus