La journaliste qui a interviewé Penelope Fillon en 2007 dément "fermement" les propos de Fillon

Publié à 17h33, le 06 février 2017 , Modifié à 07h15, le 07 février 2017

La journaliste qui a interviewé Penelope Fillon en 2007 dément "fermement" les propos de Fillon
© AFP
Image Etienne Baldit


La journaliste britannique Kim Willsher a-t-elle été "choquée de l'utilisation" de cette interview de 2007 par Envoyé Spécial, dans laquelle Penelope Fillon lui affirmait n'avoir "jamais été" "l'assistante" de François Fillon ? Éric Ciotti avait avancé le même argument, jeudi 2 février, sur BFMTV... provoquant cette réponse sans équivoque de l'intéressée, diffusant l'un de ses articles à propos de l'affaire actuelle et de la façon dont ce vieil entretien en est devenu un élément-clef :

Lire l'article svp. Il y a RIEN dedans qui dénonce Envoyé Spécial. RIEN.

Comment les fake news [fausses informations, ndlr] se répandent. C'est complètement fou. Un député français et BFMTV rapportent une traduction déformée d'un de mes articles.

Lundi 6 février, François Fillon a pourtant lui aussi évoqué cette indignation de la journaliste. Tentant de justifier comment son épouse avait pu prononcer cette phrase alors qu'elle était embauchée comme son assistante parlementaire depuis des années, il a notamment affirmé que Kim Wilsher avait contacté Penelope Fillon pour critiquer l'émission de France 2 :

Je tiens à préciser que la journaliste [qui avait réalisé cette interview] s'est manifestée personnellement auprès de mon épouse pour lui dire à quel point elle était choquée de l’utilisation qui avait été faite de ces propos.

Sauf que Kim Wilsher n'est visiblement toujours pas d'accord avec cette version. Auprès de Libération ce jeudi, elle a "fermement" démenti cette présentation des faits par l'ancien Premier ministre :

Je tiens à le dire très nettement : je n'ai jamais dénoncé l'enquête d'Envoyé Spécial. Ils ont fait leur boulot. Il y a une fausse rumeur, qui part de faux tweets. Si je suis choquée, c'est par cette fausse rumeur.

D'après le quotidien, elle a simplement écrit un mail à Penelope Fillon pour lui dire "qu'elle était désolée des conséquences de cette interview", mais pas de la façon dont elle avait été réutilisée.

Elle a également démenti auprès d'Élise Lucet de France 2 :





Puis sur son propre compte Twitter :











[EDIT 07/02]

Après ces démentis, François Fillon a décidé de publier, dans la soirée, deux emails de Kim Willsher adressés à Penelope Fillon.





Qui a raison ? L'affaire est encore plus subtile. Dans une énième réponse, la journaliste assure qu'elle parlait en fait des extraits de l'interview publiés par d'autres médias avant la diffusion d'Envoyé spécial. Les emails datent en effet du 30 janvier puis du 2 février. Envoyé spécial avait été diffusé le 3.





#

Du rab sur le Lab

PlusPlus