La nouvelle (et étrange) référence de François Fillon au général de Gaulle

Publié à 22h03, le 24 octobre 2016 , Modifié à 22h09, le 24 octobre 2016

La nouvelle (et étrange) référence de François Fillon au général de Gaulle
© AFP

C’est une mauvaise réponse qui ne va pas l’aider dans sa campagne pour la primaire de la droite. Invité d’Europe 1 ce lundi 24 octobre, Jean-François Copé a fortement sous-estimé le prix du pain au chocolat, "aux alentours de 10 à 15 centimes d’euros" selon lui, au lieu d’un euros minimum.

Sur BFMTV, ce lundi, François Fillon a tenté de justifier la méconnaissance des élus concernant les prix de certains produits alimentaires. La journaliste Ruth Elkrief lui demandait "quel président il faut être aujourd'hui pour être la fois proche des gens et être respecté". Et voilà la curieuse réponse du candidat à la primaire :

 

"

Vous pensez que le général de Gaulle faisait ses courses ?

"

Une nouvelle référence de François Fillon au général de Gaulle. L’ancien Premier ministre avait en effet dézingué Nicolas Sarkozy le 28 août dernier sur ses ennuis judiciaires : "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?" avait-il alors lancé.

François Fillon a pris la défense de son ancien adversaire à la présidence de l'UMP Jean-François Copé. "C’est un peu facile (de se prendre à lui, ndlr). Tout le monde ne fait pas ses courses tous les jours. Moi j’adore faire la cuisine mais je ne prétends pas que je fais des courses tous les jours au supermarché comme certains hommes politiques que j’ai entendus", a-t-il déclaré. François Fillon a tout au plus observé que "ça prouve qu’il n’en a jamais acheté" et que "cette histoire de pain au chocolat, ça lui colle comme un sparadrap".

François Fillon ne sait pas plus que Jean-François Copé le prix d’un pain au chocolat. Il a d’ailleurs précisé "qu’il n’achète jamais de pain au chocolat". L’ancien Premier ministre, lui, est plus branché croissant. "J’ai acheté un croissant à la boulangerie de Parcé-sur-Sarthe, je ne sais plus exactement combien ça m’a coûté car j’ai acheté un croissant, un pain au lait et une baguette. Je crois que j’en avais pour 3,5 euros je pense".

 

[BONUS TRACK] Valls 2009-2011 = Fillon 2016

Manuel Valls pourrait bien être amené à remplacer François Hollande à la présidentielle si le chef de l’Etat ne se présentait. François Fillon n’a pas de conseils à donner au Premier ministre à ce sujet. Mais il tient quand même à lui rappeler qu’il aura du mal à remporter la primaire du PS et de ses alliés en cas de candidature. Il déclare :

 

"

La seule chose que je dis, c’est que Manuel Valls a défendu jusqu'à maintenant des positions très à droite au PS. Je rappelle quand même qu’il y a une époque où il était pour la suppression des 35 heures et de l'ISF, la politique de quotas en matière d’immigration et le rétablissement des statistiques ethniques, c’est-à-dire exactement mon programme. Je lui dis simplement avec ce programme là ça va être difficile de se faire élire à gauche.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus