La photo en cuisine : un passage obligé ?

Publié à 18h07, le 14 mars 2013 , Modifié à 18h31, le 14 mars 2013

La photo en cuisine : un passage obligé ?
(Captures)
Image Ivan Valerio

Par

MAYOR CHEF - Interviews, publication d'un livre, meetings, sorties publiques, … et une porte ouverte sur sa vie privée. Anne Hidalgo est en campagne. L'élue socialiste de Paris est en lice pour la mairie en 2014 et cela se voit dans ses apparitions médiatiques.

Résulat, elle présente son couple dans les pages de l'édition de Paris-Match du 14 mars. Sur les photographies, la candidate est chez elle, avec son compagnon Jean-Marc Germain, député des Hauts-de-Seine, dans le 15e arrondissement. 

Et parmi les images, une photographie dans sa cuisine. 



Un cliché pris par une photographe spécialiste de l'intimité des politiques. Kasia Wandycz a déjà eu l'occasion de de saisir la vie privée de Bruno Le Maire ou encore Marisol Touraine pour l'hebdomadaire.

Anne Hidalgo n'est pas la première à se montrer ainsi dans son intimité, au coeur de sa vie personnelle dans un endroit que tous les Français connaissent. 

Autre personnalité politique, autres ambitions. En 2010, Christine Lagarde était encore ministre de l'Economie et avait aussi souhaité lever un voile sur sa vie personnelle

Elle ouvrait alors la porte de son appartement à Bercy. Mise en scène quasi-identique, dans la cuisine, en apparente simplicité.  



Avant elle, Dominique Strauss-Kahn a offert une variante version viande grillée. Il préparait la campagne présidentielle avait aussi eu droit à son passage en cuisine. C'était dans un documentaire diffusé sur Canal Plus, Un an avec DSK – au cœur du FMI.

Au cours d'un film de 52 minutes qui lui était consacré, plusieurs passages sur sa vie privée. Dont une désormais fameuse scène où l'ancien patron du FMI cuisine des steaks.  



Enfin, Pour ses voeux de fin d'année, Hervé Morin avait aussi joué la carte de la cuisine. Mise en scène tout seul, face caméra, le 31 décembre 2010, il avait enregistré un message, suscitant de nombreuses réactions, où il soulignait justement l'intérêt de se trouver dans cette pièce : 

Je suis heureux de vous souhaiter la bonne année chez moi, et probablement dans le lieu que j'aime le plus. dans ma cuisine. Comme vous savez, je suis un épicurien, j'aime préparer des bons repas, les bons vins. Bref, je suis un Français. 

La cuisine est-elle devenu the place to be pour tout politique qui souhaite se faire élire ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus