La politique, c’est tout pareil que Game of Thrones, pour Emmanuelle Cosse

Publié à 11h05, le 24 décembre 2015 , Modifié à 11h15, le 24 décembre 2015

La politique, c’est tout pareil que Game of Thrones, pour Emmanuelle Cosse

WINTER IS COMING - L’air du temps. Les politiques, face au déferlement des séries télé à succès, aiment montrer qu’ils sont à la page. Et utilisent de plus en plus ces références de la pop culture des années 2010 pour parler politique. En tête des séries préférées des politiques : House of Cards mais aussi Game of Thrones.

C’est cette dernière série que prend Emmanuelle Cosse en exemple. Dans le numéro de L’Obs du 23 décembre, diverses personnalités (dont plusieurs politiques comme Thomas Thévenoud, Arnaud Motnebourg ou encore Ségolène Royal) prennent la plume pour raconter ceux qui feront 2016. Et la patronne de EELV a choisi d’écrire sur Emilia Clarke, l’actrice qui joue le rôle de la reine Daenerys Targaryen (qu’aime aussi beaucoup beaucoup Fleur Pellerin) dans la série médiévale-fantastique, qu’elle compare d’emblée à "Napoléon de retour de l’Ile d’Elbe".

Dans ce texte aux multiples clins d’œil à la politique et à l’actualité de la gauche et des Verts – "on travaille mieux en équipe", "il n’est pas bon de concentrer à la fois toutes les attentes et tous les pouvoirs" ou encore "on finit par décevoir, être tenté par l’autoritarisme et le passage en force" (dédicace à Manuel Valls) -, Emma Cosse balance tout de go(t) :

"

GOT (le petit nom de Game of Thrones, ndlr) me rappelle le boulot, mais en plus spectaculaire.

"

"En plus spectaculaire", quand même. Tu m’étonnes Yvonne. Car s’il y avait des dragons dans la vie politique française… Une métaphore qu'elle avait déjà filée dès août

Emmanuelle Cosse poursuit sa comparaison :

"

Derrière l’image, il y a pourtant une réelle proximité entre la conquête du Trône de fer et les vicissitudes de la vie politique à la française.

"

Quelques lignes plus loin, l’écolo compare également les migrations de morts-vivants dans les royaumes de la série avec la crise migratoire que traverse l’Europe. Elle écrit :

"

L’hiver vient, et le peuple du Nord veut regagner des terres plus propices à la vie. Comment ne pas penser à ce que nous vivons aujourd’hui en Europe avec la crise économique et le repli sur soir face à la crise migratoire actuelle ?

"

[BONUS TRACK] Le PS, c’est comme le XV de France

En bon fan de rugby et membre du XV parlementaire, Benoît Hamon a décidé lui de prendre son clavier et son traitement de texte pour parler du tout nouveau tout beau sélectionneur de l’équipe de France de rugby, Guy Novès, qui récupère un bateau ivre après un Coupe du monde calamiteuse.

Et après avoir égrené l’ensemble des mauvais résultats et des contre-performances de l’équipe de France depuis 2011, l’ancien ministre démissionné de l’Education nationale se lance dans un parallèle entre ces mauvais résultats sportifs et les échecs électoraux successifs du PS depuis 2012. Celui qui avait déjà comparé le gouvernement actuel avec la calamiteuse équipe de France largement défaite par la Nouvelle-Zélande écrit :

"

C’est un observateur placé aux premières loges qui vous le dit, ça commence à ressembler aux performances électorales des socialistes depuis 2012. Il faut donc changer de politique. Changer de fond en comble. 

"

Sur ces derniers mots, qu’il prolonge directement par un retour au rugby, officiellement, Benoit Hamon parle toujours de rugby. Mais personne n’est dupe. Et le message est passé.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Le sénateur PS François Patriat défend la réforme territoriale en citant "Game of Thrones"  

> Après House of Cards, le gouvernement surfe sur Game of Thrones pour défendre sa politique  

> Le député PS Eduardo Rihan Cypel cite "Game of Thrones" pour défendre sa vision de la souveraineté 

"Le Trône des Verts" : la vidéo parodique des dissensions à EELV façon "Game of Thrones", validée par un élu écolo

Du rab sur le Lab

PlusPlus