La vedette, c'était FOG

Publié à 00h09, le 13 avril 2012 , Modifié à 06h44, le 13 avril 2012

La vedette, c'était FOG
Franz-Olivier Giesberg dans l'émission Des paroles et des actes sur France 2 jeudi 12 avril (capture d'écran).
Image Ivan Valerio

Par

VIDEO - Ce n'est pas un candidat qui a retenu l'attention, jeudi 12 avril, pour l'épisode 2 du débat entre candidats version DPDA, mais l'incroyable show de l'un des "éditorialiste" associé, Franz Olivier Giesbert, juste après l'émission.

L'after de Des Paroles et des actes a eu plus d'intérêt que prévu. Le directeur de publication du Point s'est lancé dans une grande leçon de morale politique. "Il y a des candidats qu'on aurait pu nous épargner", a-t-il lancé.

  1. 1

    Et, soudain, FOG devint LE sujet de discussion

    Jean-Luc Mélenchon, homme à la mode du moment et star de la soirée, à l'occasion de l'épisode 2 du débat entre candidats version "Des paroles et des actes", sur France 2, jeudi 12 avril ? Perdu !

    Celui qui a fait le spectacle, ce n'est pas le tribun du Front de gauche, ni l'ovni politique Jacques Cheminade, ni même le président-candidat, mais bien le directeur de la rédaction du Point : Franz-Olivier Giesbert, alias FOG.

    (vidéo via @FHDR)

    Répétant le dispositif mis en place à chaque "DPDA", il était chargé, avec sa consoeur de France Inter Hélène Jouan, d'analyser l'émission passée, avec un rôle : celui d'éditorialiste associé.

    Mais il a fait beaucoup plus que ça : un vrai spectacle. 

    Franz-Olivier Giesbert s'est lancé dans un grande leçon de morale politique, jugeant ainsi, par exemple, "qu'on aurait pu nous épargner" certains candidats. 

    Sur la candidate de Lutte Ouvière, Nathalie Arthaud, le journaliste a encore expliqué que "c'est les Bronzés font de l'économie". En revanche, il a regretté qu'il n'y ait pas de "superman", comme en 2007. 

    Même David Pujadas sur le plateau a voulu prendre ses distances avec ces propos : "Nos commentateurs n'engagent qu'eux même", a-t-il précisé. 

    Lucide, le FOG a aussi déclaré qu'il "se ferait incendier sur Internet dès demain". Mais Internet n'a pas attendu "demain".

    La page Wikipedia de Franz-Olivier Giesberg a été transformée dans les minutes qui ont suivies son intervention, et ces modifications, fait rare sur l'encyclopédie participative, ont même été effacées de l'historique des modifications de la page :

    (Capture de @BravePatrie)

    Sur Twitter, le hashtag #FOG est rapidement devenu LE sujet le plus discuté. Il a même été en tête des "trending topics" mondiaux, cette liste des sujets les plus discutés.

    Voici un florilège des réactions sur Twitter, acerbes, et détournant l'émission pour tourner FOG au ridicule : 

    [View the story "#FOG à #DPDA" on Storify]

Du rab sur le Lab

PlusPlus