La "vie de souffrance" d’Alain Juppé, article le plus lu de la semaine

Publié à 17h43, le 18 décembre 2016 , Modifié à 17h43, le 18 décembre 2016

La "vie de souffrance" d’Alain Juppé, article le plus lu de la semaine

#BESTOFHEBDO – Et voici venue l’heure, comme chaque week-end, de notre attendu Top Hebdo, le classement des articles les plus lus de la semaine sur le Lab.

Cette semaine, c’est le gros coup de mou d’Alain Juppé post-primaire et sa "vie de souffrance" qui a attiré l’attention de nos lecteurs, devançant sur le podium la réaction de Juliette Méadel à la crèche de Laurent Wauquiez et la proposition de Manuel Valls de supprimer le 49.3. Mais ce n’est pas tout…

#1 – VDM

On imagine bien que pour les perdants, la défaite a été dure à encaisser. D'autant plus pour ceux qui ont invariablement, deux ans durant, été présentés comme les favoris, sondage après sondage. Pour Alain Juppé, la chute fut donc rude. Avec un sérieux coup de blues à la clef. "Sonné" par le résultat de l'avis général de sa garde rapprochée, l'ex-Premier ministre a fait cette confidence, lâchée au téléphone auprès d'un parlementaire qui le soutenait et rapportée par Le Figaro

"

Je n'ai eu qu'une vie de souffrance. Tout ce que j'ai fait en politique s'est mal fini.

"

[A LIRE ICI]

#2 – Le guedin de Noël

Cela devient aussi traditionnel que la bûche ou un épisode de Star Wars : avec Noël reviennent inlassablement les polémiques sur l'installation dans des lieux d'exercice du pouvoir politique. Ainsi Laurent Wauquiez a-t-il décidé d'installer une crèche de Noël de 14 m2 dans le hall du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. Juliette Méadel fustige ce qu'elle perçoit comme une instrumentalisation, un détournement complet du message chrétien et estime que Laurent Wauquiez "a perdu la raison".

[A LIRE ICI]

#3 – Le 49.3, c’est dépassé et brutal

Les politiques ne sont pas à un paradoxe près. Surtout en campagne électorale. Exemple avec Manuel Valls. L'ancien chef du gouvernement, très critiqué dans son propre camp pour avoir utilisé en tant que Premier ministre six fois l’arme constitutionnelle du 49.3 sur la loi Macron puis sur la loi Travail, propose aujourd’hui de… le supprimer "purement et simplement", hors textes budgétaires.

[A LIRE ICI]

#4 – J’ai mieux à faire

François Fillon est venu, comme beaucoup d'autres, assister mardi 13 décembre au discours de politique générale du néo-Premier ministre Bernard Cazeneuve. Le candidat de Les Républicains ne semblait cependant pas franchement captivé par le discours du successeur de Manuel Valls. Comme on a pu le voir régulièrement sur les images diffusées par France 3, l'ex-"collaborateur" de Nicolas Sarkozy a ostensiblement passé les 10 premières minutes du discours de Bernard Cazeneuve les yeux rivés sur son téléphone portable.

[A LIRE ICI]

#5 – Pas le maître du monde

L'image aura marqué l'actualité politique du week-end des 10 et 11 décembre : Emmanuel Macron hurlant littéralement dans son micro à la fin de son meeting porte de Versailles puis se mettant les bras en croix, dans une pose tout à fait mystique, voire biblique pour reprendre les mots d'Éric Woerth. Le comportement de l'ancien ministre de l'Économie a largement été moqué, et pas uniquement par les internautes. Benoît Hamon aussi a décidé de s'emparer du *sujet* pour cibler le candidat à la présidentielle. Le 12 décembre, en réunion publique dans le Doubs, l'ex-ministre de l'Éducation nationale a pris une pose identique comme l'a repéré – et capturé – le photographe de Libération Marc Chaumeil.

[A VOIR ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus