L'ancien directeur de campagne d'Alain Juppé candidat à l’investiture LR aux législatives dans les Hauts-de-Seine

Publié à 20h41, le 22 février 2017 , Modifié à 20h52, le 22 février 2017

L'ancien directeur de campagne d'Alain Juppé candidat à l’investiture LR aux législatives dans les Hauts-de-Seine
Gilles Boyer sur France Inter, mardi 9 février 2016. © Montage le Lab via captures d'écran France Inter

Il a longtemps été dans l’ombre d’Alain Juppé. Plusieurs fois directeur de cabinet du maire de Bordeaux, conseiller politique au ministère de la Défense et au ministère des Affaires étrangères, Gilles Boyer a aussi dirigé la campagne d’Alain Juppé lors de la primaire de la droite. Désormais trésorier de la campagne du candidat à la présidentielle LR François Fillon, Gilles Boyer a aussi un plan en tête : les législatives de juin prochain.

Il a ainsi annoncé ce mercredi 22 février sur RTL sa candidature à l’investiture LR aux législatives dans la 8e circonscription des Hauts-de-Seine :  

 

 

"

J’ai décidé, en accord avec Jean-Jacques Guillet qui est le député de la 8e circonscription des Hauts de Seine et qui me l’a proposé il y a plusieurs mois, une circonscription où j’ai mes racines et ma famille, d’être candidat à l’investiture dans cette circonscription.

"

 

Comme le rappelle Le Parisien, le député sortant Jean-Jacques Guillet a indiqué dans un communiqué "avoir décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat de député", préférant "se consacrer à celui de maire de Chaville". Loi interdisant le cumul des mandats oblige, il devait en effet choisir entre l’une de ses deux fonctions.

"J’apporterais mon soutien à Gilles Boyer, actuellement trésorier de la campagne de François Fillon après avoir été le directeur de cabinet d’Alain Juppé et ancien cadre dirigeant dans le groupe M 6",  a annoncé Jean-Jacques Guillet.

Reste maintenant à la commission d’investiture des Républicains d’avaliser ou non cette candidature. Elle risque de pénaliser le parti en matière de respect de la parité des candidatures, souligne Le Parisien. Dans les Hauts-de-Seine, seules quatre femmes ont pour l’instant été investies par le parti sur les 13 circonscriptions que compte le département.

Gilles Boyer publie ce mercredi son livre Rase campagne dans lequel il raconte les 800 jours de la campagne d'Alain Juppé lors de la primaire. Avec un autre juppéiste, le député et maire du Havre Edouard Philippe, il avait publié Dans l'ombre en 2011. Cette-fois, Gilles Boyer semble déterminé à être sous le feu des projecteurs.

Du rab sur le Lab

PlusPlus