Laurence Rossignol "espère" que la publicité pour Yves Saint Laurent, qui a "tous les défauts", sera retirée

Publié à 08h39, le 09 mars 2017 , Modifié à 09h15, le 09 mars 2017

Laurence Rossignol "espère" que la publicité pour Yves Saint Laurent, qui a "tous les défauts", sera retirée
© FRED DUFOUR/AFP
Image Amandine Réaux


Depuis quelques jours, la polémique enfle autour d’une nouvelle publicité pour la marque de luxe Yves Saint Laurent. Deux photographies mettent en scène des mannequins d'une grande maigreur, en collants résille, juchées sur des escarpins à roulettes et dans des positions sexuellement très explicites.

Une publicité qui a "tous les défauts", dénonce Laurence Rossignol ce jeudi 9 mars sur France 2. La ministre des Droits des femmes dit souhaiter le "retrait" de ces affiches :

Cette pub, elle a tous les défauts. Elle met la femme dans une position humiliante, elle montre une femme quasi anorexique. [...] Elle est entre les mains de l’agence de l’ARPP. J’espère qu’ils vont demander le retrait de la publicité qui est juste un appel à l’anorexie.

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité a ainsi reçu plus d’une centaine de plaintes pour "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l’anorexie" et "même incitation au viol avec la notion de jambes écartées". Elle statuera vendredi.

"Cette publicité coche toutes les cases d'une pub sexiste : hyper sexualisation, femme réduite à un objet, position de soumission... C'est symboliquement très violent", avait dénoncé Osez le féminisme auprès du Parisien lundi.





Laurence Rossignol a précisé par ailleurs que le jour où est parue cette publicité, le gouvernement "sortait un guide pour former les communicants à la communication non-sexiste".

Du rab sur le Lab

PlusPlus