Laurent Wauquiez affirme ne pas vouloir rentrer au gouvernement si la droite gagne en 2017 (et s'il est élu aux régionales)

Publié à 14h58, le 29 août 2015 , Modifié à 15h02, le 29 août 2015

Laurent Wauquiez affirme ne pas vouloir rentrer au gouvernement si la droite gagne en 2017 (et s'il est élu aux régionales)
© AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
Image


    JE VEUX PAS ETRE MINISTRE - A ce rythme-là, le casting gouvernemental en cas de victoire du candidat Les Républicains en 2017 risque d'être difficile à composer. Après Valérie Pécresse, c'est au tour de Laurent Wauquiez, secrétaire général LR et candidat aux régionales en Rhône-Alpes-Auvergne, d'affirmer qu'il ne cherchera pas à obtenir un portefeuille ministériel en cas de victoire de la droite en 2017. Le tout, évidemment, s'il remporte la région en décembre prochain. 

    Dans un entretien au Figaro publié le 28 août, l'ancien ministre de l'Enseignement supérieur explique que s'il est élu en décembre, il dirait non à un poste au gouvernement en 2017. Il dit :



    Et si nous gagnons, ce que j'espère de tout mon cœur, je ne souhaite pas en 2017 entrer au gouvernement. J'y ai participé, j'en connais les joies et les limites.


    Dont acte. 

    Deux conditions majeures dans cette promesse : une victoire du candidat LR en 2017 ainsi qu'une victoire de Laurent Wauquiez à la tête de la région Rhône-Alpes-Auvergne où il a réussi à rallier les centristes de l'UDI et ceux du Modem à sa candidature. Ce qui avait *un peu* surpris la direction du Modem il y a quelques semaines.

    Pourtant, en s'engageant aux côtés de Nicolas Sarkozy pour l'élection à la tête de l'UMP, le député de Haute-Loire s'était vu accusé par certains de préparer déjà sa place au gouvernement, notamment en tant que Premier ministre. 

    Reste à savoir si tout cela est de la langue de bois qu'il sait si bien expliquer







    A LIRE SUR AUSSI SUR LE LAB :

    Quand Jean-Christophe Lagarde parlait de Laurent Wauquiez comme d'une "Marine Le Pen en pire"

    Les petits arrangements de Laurent Wauquiez avec sa propre histoire

    Valérie Pécresse : "Si on perd en 2017, j'arrête la politique"









    Du rab sur le Lab

    PlusPlus