Laurent Wauquiez est "écœuré" par le comportement des adversaires de Nicolas Sarkozy à la primaire

Publié à 07h27, le 10 novembre 2016 , Modifié à 07h27, le 10 novembre 2016

Laurent Wauquiez est "écœuré" par le comportement des adversaires de Nicolas Sarkozy à la primaire
Laurent Wauquiez © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Image Sylvain Chazot


Laurent Wauquiez n'est pas homme à mordre la main qui le nourrit. Le chef d'Auvergne-Rhône-Alpes avait juré que le parti Les Républicains serait neutre durant la primaire. Lui, en revanche, affiche clairement sa préférence pour Nicolas Sarkozy. Le président par intérim de Les Républicains a la reconnaissance du ventre : il soutient, admire, respecte et protège celui qui l'a nommé un jour ministre et lui permet aujourd'hui de diriger – provisoirement pour le moment – le premier parti d'opposition.

Alors, forcément, Laurent Wauquiez a un peu de mal à comprendre que les autres ne se comportent pas ainsi. Mercredi 10 novembre, en marge d'un meeting de Nicolas Sarkozy à Meyzieu (Rhône), le président par intérim de LR a donc appelé à sanctionner les méchants adversaires de son champion :

Je suis écœuré de voir ceux qui hier étaient ministres, ou dans la majorité, qui à l'époque passaient leur temps à jouer les courtisans et qui aujourd'hui passent leur temps à te critiquer. [...] Soyez intraitables à l'égard de ceux qui passent leur temps à critiquer Nicolas au lieu d'expliquer leur projet

Parfaitement intraitable. Laurent Wauquiez ne cite personne mais sa formulation est suffisamment vague, "ministres" ou "dans la majorité", pour englober tout le monde : Alain Juppé, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson.

"Nous attendons un rassemblement et du respect pour l'un et l'autre : sanctionnez ceux qui ont cette indignité et cette absence de loyauté", a encore ajouté Laurent Wauquiez qui n'a vraiment pas dû apprécier les nombreuses attaques lancées par les adversaires de l'ex-Président, lors du 2e débat de la primaire de la droite. Ce n'est pas respectueux, selon lui. Et on sait que pour Laurent Wauquiez, le respect est quelque chose d'important

Du rab sur le Lab

PlusPlus