Laurent Wauquiez file la métaphore Star Wars et compare Emmanuel Macron à Dark Vador

Publié à 08h56, le 17 novembre 2017 , Modifié à 18h42, le 17 novembre 2017

Laurent Wauquiez file la métaphore Star Wars et compare Emmanuel Macron à Dark Vador
Laurent Wauquiez. © DR
Image Sébastien Tronche


Cela fait plusieurs fois qu’il file insidieusement la métaphore avec Star Wars. Mais, à un tout petit mois de la sortie de l’épisode VIII de la saga des Skywalker, The Last Jedi, Laurent Wauquiez va encore plus loin dans la comparaison avec la célèbre œuvre de science-fiction.

Au Parisien Week-end, ce vendredi 17 novembre, celui qui est archi-favori pour l’élection à la présidence de LR en décembre estime qu’avec la situation de LR, qu’il veut remettre au sommet de la pyramide de l’opposition, face à La République en marche, "on est dans L’Empire contre-attaque". Surtout, dans cette métaphore, Laurent Wauquiez se voit en Luke Skywalker qui va sauver la galaxie face au grand méchant Dark Vador, alias Emmanuel Macron :

Il y a un très méchant Dark Vador qui essaie d’étouffer tout espoir dans la galaxie. Mais une flamme renaît, qui va permettre de battre le méchant empire En Marche. Et cette flamme, c’est celle que je porte.

Une comparaison aussi modeste qu’imagée pour celui qui fait figure de Dark Vador pour une partie de la droite qui ne se reconnaît pas dans sa ligne identitaire tendance eurosceptique – même s’il assure qu’il est un "européen convaincu".

En juin, alors qu’il n’était pas encore officiellement candidat pour prendre la présidence de son parti après les débâcles de la présidentielle et des législatives, il s’imaginait déjà indirectement en Luke Skywalker de la droite. "On part de rien, tout semble mort mais toute forme d’espoir n’est pas perdue. Quelque part, au fond de la galaxie, survit un petit camp irréductible !", disait-il sans que l’on sache alors s’il se référait au célèbre Jedi ou à Astérix, vaillant gaulois résistant contre Jules Cesar.

Un mois plus tard, Laurent Wauquiez poursuivait sa métaphore, voulant se battre contre "l’Empire galactique" et qualifiant déjà LR de "petit noyau de rebelles qui portent la voix de l’opposition" et "bien destiné à essayer de renverser la donne".

Si, en Espagne, Podemos a sorti un livre pour tirer "les leçons politiques de Game of Thrones", en France, un éditeur pourrait bien demander à ce gros geek de Laurent Wauquiez un opus sur "les leçons politiques de Star Wars".

Du rab sur le Lab

PlusPlus