L’avertissement d’Alain Juppé sur la campagne de François Fillon : "ça sera dur"

Publié à 12h33, le 17 février 2017 , Modifié à 12h49, le 17 février 2017

L’avertissement d’Alain Juppé sur la campagne de François Fillon : "ça sera dur"
© Capture d'écran BFMTV
Image Victor Dhollande-Monnier


On ne l’avait pas encore entendu (ou si peu). Depuis les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon, Alain Juppé avait simplement laissé entendre qu’il ne serait pas le plan B. Mais aucun autre commentaire. Lors d’une réunion de lancement de la campagne de François Fillon, jeudi 16 février à Bordeaux, le finaliste de la primaire de la droite et du centre est sorti de son silence.

Toujours droit dans ses bottes, Alain Juppé a assuré qu'il continuer de soutenir François Fillon. "Ça va être dur", a quand même averti le maire de Bordeaux lors de cette réunion publique :

J'ai apporté mon soutien à François Fillon, c'est ma ligne et je m'y tiens […] Ça ne va pas être simple, ça va être dur. Il va falloir bosser pour gagner cette élection présidentielle et remonter la pente. 

S'il maintient son soutien, Alain Juppé estime cependant que le boulot a été mal fait. 

Vendredi 16 février, le maire de Bordeaux a confirmé ses propos au micro de BFMTV

Je ne change pas d'avis au gré des vents, je soutiens François Fillon. Ça sera dur et c'est la raison pour laquelle il faut s'engager. 

Rappelons que le parquet national a ouvert une enquête préliminaire après les révélations du Canard enchaîné. Jeudi 16 février, ce même parquet a fait savoir dans un communiqué qu’il n’envisageait pas, "en l’état, un classement sans suite de la procédure". 





[A LIRE AUSSI SUR LE LAB]

Alain Juppé dément à nouveau être prêt à remplacer François Fillon

[A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR]

Affaire Fillon : l'enquête se poursuit, et maintenant ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus