Le bureau politique de LR a failli exclure les Macron-compatibles du parti, s'il n'y avait pas eu ces "problèmes de quorum"

Publié à 19h59, le 24 octobre 2017 , Modifié à 12h14, le 26 décembre 2017

Le bureau politique de LR a failli exclure les Macron-compatibles du parti, s'il n'y avait pas eu ces "problèmes de quorum"
Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains, dubitatif. © PIERRE VERDY / AFP
Image Loïc Le Clerc


Ils sont exclus de Les Républicains, enfin presque. Réuni ce mardi 24 octobre, le bureau politique de LR a voté l'exclusion du parti du secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu, du ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ainsi que des deux députés Les Constructifs Thierry Solère et Franck Riester.

Sauf que…

Les membres du bureau politique n'étaient pas assez nombreux pour voter cette exclusion."Ah les problèmes de quorum...", a de suite tweeté Gilles Boyer, juppéiste de toujours devenu il y a peu conseillé à Matignon.





~Interlude technique~

Quorum : nom masculin. Nombre de membres présents exigé dans une assemblée délibérante pour que le vote soit valable.

~Fin de l'interlude technique~

Le drame est là. Le bureau politique de LR a bel et bien voté l'exclusion de ces quatre membres, mais ils n'étaient pas suffisamment nombreux pour que ce vote soit juridiquement valable. Selon Aurélie Herbemont, grand reporter au service politique d'Europe 1, présente sur place, il n'y avait que 43 membres du "BP" présents sur 115.







Résultat : Les Républicains va devoir reconvoquer un bureau politique la semaine prochaine pour confirmer juridiquement ces exclusions. A priori, une formalité. Quant au cas du Premier ministre Edouard Philippe, le bureau politique a "pris acte" de son départ du parti.

Du rab sur le Lab

PlusPlus