Le camp Fillon juge "méprisable" que Sarkozy ait décalé le campus des Jeunes LR pendant la rentrée de l’ex-Premier ministre

Publié à 14h39, le 06 août 2016 , Modifié à 14h43, le 06 août 2016

Le camp Fillon juge "méprisable" que Sarkozy ait décalé le campus des Jeunes LR pendant la rentrée de l’ex-Premier ministre
© AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER

Certains diront "hasard de calendrier", d’autres préféreront riposter. Le camp Fillon a choisi la seconde option après que Nicolas Sarkozy a décalé le campus des Jeunes Républicains pour qu’il tombe pile pendant les rentrées d’Alain Juppé et François Fillon. L’événement devait initialement avoir lieu les 2 et 3 septembre à Marseille, mais LR l’a avancé aux 27 et 28 août au Touquet. Et ce alors que le maire LR de Bordeaux organise sa rentrée politique à Chatou à la première date, tandis que le député de Paris fait la sienne à Sablé-sur-Sarthe le second jour.

Si, du côté de Nicolas Sarkozy, l’on nie toute volonté de "saborder quoi que ce soit", l’entourage de François Fillon est remonté. Selon Le Parisien du 6 août, Patrick Stefanini, directeur de campagne du candidat, a déjà fait part de son "mécontentement" à Thierry Solère, président du comité d’organisation de la primaire. Surtout, il craint que son parti "organise plein d’événements en invitant un seul participant [en l'occurrence, Nicolas Sarkozy, ndlr] et en feignant d’inviter les autres". Le secrétaire général des Jeunes LR Geofrrey Carvalhinho a ainsi indiqué au Lab que "François Fillon et Alain Juppé [étaient] les bienvenus". Conclusion de Patrick Stefanini :

"

C’est méprisable.

"

"Cette date a été modifiée sans que personne soit consulté alors que chacun connaissant l’agenda de François Fillon, ce n’est pas respectueux", renchérit Jérôme Chartier auprès du Parisien. Par ailleurs, les raisons de sécurité invoquées par le parti n’ont pas convaincu ce député filloniste, qui maintient que "la ville de Marseille est en capacité d’accueillir cet événement".

Du rab sur le Lab

PlusPlus