Sarkoleaks : Le Canard Enchaîné publie le script des enregistrements volés de Nicolas Sarkozy par Patrick Buisson à l'Elysée

Publié à 20h21, le 04 mars 2014 , Modifié à 16h29, le 06 mars 2014

Sarkoleaks : Le Canard Enchaîné publie le script des enregistrements volés de Nicolas Sarkozy par Patrick Buisson à l'Elysée
Patrick Buisson (Reuters)

SARKOLEAKS- Le Canard enchaîné publie dans son édition de mercredi 5 mars ce qu'il présente comme le verbatim d'un après-midi à l'Elysée, enregistré par l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, à l'aide d'un dictaphone.

L'hebdomadaire indique avoir choisi parmi "des centaines d'heures" d'enregistrements, ceux du 27 février 2011, lors d'une réunion de travail autour de Nicolas Sarkozy à quelques heures du remaniement qu'il va annoncer. Autour de Patrick Buisson, Henri Guaino, le conseiller spécial de l'ex-président, Franck Louvrier, son conseiller en communication, mais aussi le publicitaire Jean-Michel Goudard et le sondeur Pierre Giacometti règlent les dernières modalités du discours.

Un appareil enregistreur tourne, selon Le Canard, qui retrace dès lors le déroulé de deux heures et demi à l'Elysée entre l'arrivée au Palais du conseiller-qui-enregistre-tout et son retour à son domicile.

QUATRE EXEMPLES

#CHIENS

Selon Le Canard, par exemple, après l'enregistrement de l'allocution par laquelle il annonce le remaniement, celui qui est encore président s'interroge : "On n'a pas entendu ces connards de chiens qui aboyaient [dans les jardins élyséens]?". Réponse de Patrick Buisson qui porte un micro : "Tu parlais des journalistes?". 

#MAM

Autre exemple, Nicolas Sarkozy dit de Michèle Alliot-Marie : "J'ai accepté qu'elle me fasse une lettre de démission. Mais, enfin, personne n'est dupe.  [...] Elle ne se rend pas bien compte. C'est comme si elle n'avait rien fait, qu'elle pouvait continuer."

#HORTEFEUX

Et quand le chef de l'État parle (en son absence) de son vieil ami Brice Hortefeux, au moment de lui demander de quitter le ministère de l'Intérieur, ça donne : "Je ne veux pas finir comme Daniel Vaillant avec Jospin. [...] Brice dit que le sentiment d'insécurité a régressé. Toutes les études montrent que ce n'est pas vrai".

#LE FIGARO

Dernier exemple de citation surprenante, celle de Patrick Buisson appelant le directeur de la rédaction du Figaro, Etienne Mougeotte, à la demande du chef de l'Etat, pour lui donner en avant première le détail des propos présidentiels. Patrick Buisson, écrit Le Canard, "conseille fortement au patron du Figaro 'de faire passer dans le titre l'idée de la nécessité de s'adapter aux circonstances nouvelles. C'est ça l'idée.'". Le lendemain, lundi 28 février, le Figaro titrait en une : "Un gouvernement fortement remanié : la stratégie de Sarkozy face aux défis du monde arabe."

[Mise à jour, 21 heures 30] Le site Atlantico annonce qu'il va mettre en ligne mercredi 5 mars un son où l'on entend notamment Patrick Buisson s’interroger auprès d’un autre conseiller sur la capacité du nouveau secrétaire général de l’Elysée Xavier Musca à savoir "se mouiller" auprès du Parquet  autant que Claude Guéant pour les "affaires" et commenter le risque pour le sondeur Pierre Giacometti de perdre "des contrats" en raison du départ du gouvernement de Brice Hortefeux.

 

PREMIÈRE RÉACTION

Interrogé sur les ondes de RTL, le journaliste Jean-Claude Dassier, qui connaît bien Patrick Buisson, indique ne pas y avoir cru quand Le Point a révélé l'information, le 12 février, puis que l'intéressé a annoncé son intention de porter plainte pour diffamation. Mais aujourd'hui, l'ancien directeur de LCI n'en revient pas :

Je suis abasourdi. Je pense avoir connu et connaître un peu Patrick Buisson. J'avoue que je suis sur le cul.

"Comment se fait-il que ça sorte?", s'interroge le vice-président de Valeurs Actuelles en ajoutant : "Qui a ces documents, d'où vient cette cassette ?".

Du rab sur le Lab

PlusPlus