Le candidat PS aux régionales en PACA estime qu’avec Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen, il a deux adversaires "d’extrême droite"

Publié à 06h52, le 27 avril 2015 , Modifié à 10h10, le 27 avril 2015

Le candidat PS aux régionales en PACA estime qu’avec Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen, il a deux adversaires "d’extrême droite"
Christophe Castaner. © JACQUES DEMARTHON / AFP

DU PAREIL AU MÊME - Il a un manque de notoriété flagrant par rapport à ses opposants UMP, Christian Estrosi, et FN, Marion Maréchal-Le Pen. Mais le socialiste Christophe Castaner, candidat de Solférino aux régionales de décembre 2015 en PACA, veut faire parler de lui.

Après la nouvelle sortie du député-maire UMP de Nice sur les "cinquièmes colonnes" de "l’islamo-fascisme", le député socialiste a interpellé de (très) nombreux médias sur les réseaux sociaux pour leur faire part de son analyse : Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen, c’est du pareil au même.

Deux adversaires qu’il qualifie "d’extrême droite". Le premier, qui dit lutter contre le FN, appréciera. La seconde, comme sa tante président frontiste qui voulait attaquer ceux qui la qualifiait ainsi, en sourira. Ainsi Christophe Castaner assure-t-il :

Patron des députés socialistes, Bruno Le Roux partage le sentiment exprimé par Christophe Castaner, qu'il soutient. "Je pense que c'est la réalité", dit-il ce lundi 27 avril sur iTélé par rapport au positionnement à "l'extrême droite" de Christian Estrosi dont il dénonce les "élucubrations" électoralistes.

Face aux deux monstres médiatiques qu'il doit affronter en décembre, Christophe Castaner essaye d'exister expliquant qu'il ne "s'agit pas d'élire la star" ni "celui qui passe le plus souvent à la télé à Paris".

Du rab sur le Lab

PlusPlus