Le conseil de Hollande à Pellerin à son arrivée au ministère de la Culture : "va au spectacle, tous les soirs il faut que tu te tapes ça"

Publié à 16h53, le 11 septembre 2015 , Modifié à 16h55, le 11 septembre 2015

Le conseil de Hollande à Pellerin à son arrivée au ministère de la Culture : "va au spectacle, tous les soirs il faut que tu te tapes ça"
François Hollande et Fleur Pellerin en février 2014. © ALAIN JOCARD / AFP
Image Delphine Legouté


Être ministre de la Culture impose de voir beaucoup de films, spectacles et autres créations. Et, surtout, de toujours beaucoup les aimer. C'est ce qu'a fait comprendre François Hollande à Fleur Pellerin dès son arrivée à ce ministère fin août 2014, en remplacement d'Aurélie Filippetti. La scène est filmée par le réalisateur Yves Jeuland qui a pu suivre le président de la République durant un an et dont le documentaire, Un temps de Président, sera diffusé sur France 3 le 28 septembre. L'Opinion a pu regarder ce film en avant-première et raconte la scène.

La voici : Fleur Pellerin vient donc de passer du secrétariat d’État en charge du Commerce extérieur au ministère de la Culture. François Hollande et Manuel Valls la brieffent sur la terrasse de l'Elysée. Le président de la République lui conseille alors d'aller voir l'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang car "la force de Lang, c'était ça : il est capable d'avoir des idées". Puis il lance cet autre conseil :



Va au spectacle. Tous les soirs, il faut que tu te tapes ça. Et tu dis que c’est bien, que c’est beau.

Visiblement, la ministre a très très bien compris le message. Lors de son passage au Petit journal de Canal + le 8 septembre, on lui demande sa réaction lorsqu'elle assiste à "l'avant-première d'un navet" et qu'elle doit le commenter. Fleur Pellerin dévoile alors son art de la langue de bois :

J’essaye d’avoir une critique constructive. Je dis : ‘c’est vraiment très intéressant et ça offre un regard extrêmement novateur sur notre monde.'

Et la quadragénaire de préciser qu'elle est "la ministre de LA culture et non de MA culture" et que, donc, son jugement "importe peu en réalité". La voici donc capable de commenter ainsi, et avec autodérision, la sortie au cinéma des Tortues Ninja :



A l’aube de la COP21 c’est intéressant de voir quel est le sort des tortues.








A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Fleur Pellerin semble découvrir son bureau sous les caméras du Petit Journal



Du rab sur le Lab

PlusPlus