Le coordonnateur national du renseignement Didier Le Bret est candidat aux législatives de 2017

Publié à 09h43, le 28 juillet 2016 , Modifié à 09h43, le 28 juillet 2016

Le coordonnateur national du renseignement Didier Le Bret est candidat aux législatives de 2017
Didier Le Bret (à gauche), avec Manuel Valls et Laurent Fabius, en 2014. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

SENS DES PRIORITÉS - L’information est passée un peu inaperçue, mais elle est significative. Lundi 25 juillet, le coordonnateur national du renseignement à l’Elysée, Didier Le Bret, a indiqué avoir pris la décision de quitter ses fonctions en novembre prochain pour se présenter aux élections législatives de 2017.

L’ancien ambassadeur français s’est félicité, auprès de l'AFP, de cette décision prise "conjointement avec le président de la République". Didier Le Bret a précisé aborder ce tournant dans sa carrière "avec beaucoup d'intérêt et d'engagement". "C'est le bon moment pour s'engager" en politique, a ajouté celui qui a été nommé à l’Elysée en juin 2015.

Didier Le Bret entend récupérer, sous l’étiquette socialiste la circonscription de Pouria Amirshahi (9e circonscription des Français de l’étranger), qui a démissionné du PS et ne souhaite pas se représenter.

Cette reconversion, annoncée alors que la menace terroriste n’a jamais été aussi élevée, n’a pas manqué de susciter *l’étonnement* de plusieurs cadres de l’opposition. Ainsi le député LR Georges Fenech, président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015, a-t-il fait part de sa surprise, tout comme le député LR Sébastien Huyghe :

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus