Le député LR Georges Fenech affirme que "tous les attentats auraient pu et dû être évités"

Publié à 10h57, le 20 septembre 2016 , Modifié à 10h57, le 20 septembre 2016

Le député LR Georges Fenech affirme que "tous les attentats auraient pu et dû être évités"
Georges Fenech. © Capture d'écran LCP.
Image Sébastien Tronche


"Le risque zéro n’existe pas." Même Georges Fenech le dit. Mais quand même, estime-t-il, si le gouvernement n’était pas aussi borné sur l’Etat de droit, il n’y aurait pas eu autant d’attentats en France. C’est ce que pense ce député LR soutien de Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite.

Invité de LCP ce mardi 20 septembre, celui qui a présidé la commission d’enquête parlementaire sur les attentats – et qui prône la création d’un Guantanamo à la française - affirme que la France "aurait pu éviter tous les attentats" et même qu’elle "aurait dû" les éviter. Il dit :

Je vais vous surprendre, je crois que tous les attentats auraient pu être évités. Que ce soit Charlie Hebdo, l’hyper cacher, le Bataclan, Nice… Tous les attentats auraient pu et auraient dû être évités. Cela passe par une remise en cause totale de nos dispositifs, que ce soit de renseignement ou de sécurité mais préventif également.

Avant de poursuivre et de se contredire lui-même un tout petit peu en affirmant dans la foulée qu’il y "aura toujours des attentats" :

Le risque zéro n’existe pas. Il est évident que malheureusement il y aura toujours des risques et des attentats mais il faut s’entourer du maximum de précaution.

Depuis 2012 pourtant, plusieurs lois "terrorisme" ont été votées par le Parlement ainsi qu’une drastique "loi renseignement". "Des choses qui ont été faites", reconnaît cet ancien magistrat qui souligne bien que "on a adopté des lois nouvelles, des moyens nouveaux et l’opposition a toujours répondu présente pour renforcer les dispositifs".

Mais il veut, à l’instar de Nicolas Sarkozy et d’une partie de l’opposition qui jugent que François Hollande n’a pas mis "tout en œuvre pour lutter contre le terrorisme", "aller encore plus loin". Il déplore ainsi que "le gouvernement et la gauche disent qu’on a tout ce qu’il faut aujourd’hui et que si on va plus loin, on remet en cause l’Etat de droit".

Comme le montre le site vie-publique.fr, depuis 30 ans, la France multiplie les lois visant à lutter contre le terrorisme. Une de plus permettrait-elle d’atteindre le risque zéro comme semble le dire Georges Fenech ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus