Le député UMP Jean-Sébastien Vialatte fait acte de contrition en direct après un tweet raciste

Le député UMP Jean-Sébastien Vialatte fait acte de contrition en direct après un tweet raciste
A l'Assemblée nationale, le 26 juin (photo Sébastien Tronche)

VIDEOS – A quoi ça peut conduire, un tweet raciste, lorsque l’on est député ? A un acte de contrition, au sein même de l’Assemblée nationale.

Ainsi que le Lab l’avait révélé, Jean-Sébastien Vialatte, député UMP du Var, qui, le 13 mai dans la soirée, lors des émeutes du Trocadéro, qualifiait les casseurs du jour de "descendants d’esclaves", met en scène, ce mercredi 26 juin, ses excuses, en échange du retrait de la plainte qui avait été déposée contre lui par l’association "Fondation du Mémorial de la Traite des Noirs".

Un acte de contrition public, donc, au cours duquel le député UMP formulera plusieurs engagements. Il avait immédiatement reconnu avoir fait "une énorme connerie", et "un amalgame stupide", à suivre en direct avec @vuduperchoir

Pour mémoire, le tweet de Jean-Sébastien Vialatte, que le député UMP avait ensuite effacé:

"Le problème des tweets, c'est qu'on les efface pas, en fait", explique en introduction Jean-Sébastien Vialatte :

Voici le déroulé de l'action de contrition du jour:

Voici une courte vidéo de la signature de l'accord entre Jean-Sébastien Vialatte et l'association: