Le divorce Boutin-Barjot sur l'union civile

Publié à 21h05, le 24 avril 2013 , Modifié à 23h14, le 24 avril 2013

Le divorce Boutin-Barjot sur l'union civile
(Reuters - Maxppp)
Image Ivan Valerio

Par

SCHISME - Le débat parlementaire est terminé sur l'ouverture du mariage aux homosexuels. Au lendemain du vote solennel à l'Assemblée nationale, les opposants à la loi se divisent sur la solution alternative. 

Frigide Barjot, la chef de file du mouvement de la Manif pour tous, a justifié la poursuite de la mobilisation par la nécessité de proposer "une autre solution" : celle de l'union civile qui, contrairement au mariage, n'aurait pas de conséquence sur la filiation selon elle. 

Une idée qui ne passe pas chez certains de ses camarades de lutte, qui ont même quitté un rassemblement pendant lequel l'égérie de la Manif pour tous a fait cette proposition.  

De son côté, le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin ne partage pas cet avis. Dans un communiqué, le mouvement de la pasionaria anti-mariage homo estime qu'il s'agit d'un "cheval de troie de ceux que nous combattons" : 

Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson ont à plusieurs reprises alerté l’opinion sur le leurre que constitue cette proposition, notre présidente a préféré quitter d’elle-même, et sans heurt, le défilé.Nous ne pouvons cautionner l’alliance civile qui est un mensonge et un piège.

Pour le PCD, l'union civile serait un "bricolage politicien". Eux considère que l'enjeu est bien supérieur : 

Ne nous trompons pas de combat, nous ne sommes pas engagés dans un ajustement législatif mais il s’agit bien d’un choix de civilisation. Tel est le sens du mouvement auquel nous assistons.

Du rab sur le Lab

PlusPlus