Le FN s'insurge contre la remise de la Légion d'Honneur au prince héritier saoudien

Publié à 09h41, le 06 mars 2016 , Modifié à 09h43, le 06 mars 2016

Le FN s'insurge contre la remise de la Légion d'Honneur au prince héritier saoudien
Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz Al Saoud et François Hollande © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Image Sylvain Chazot


La remise s'est faite dans une totale discrétion, vendredi 4 mars. Sans que cela ne soit marqué à son agenda officiel, François Hollande a décoré Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz Al Saoud, prince héritier et ministre de l'Intérieur d'Arabie saoudite. Une décoration en catimini rendue publique par Ryad et l'agence de presse saoudienne SPA, vendredi. "Le président français a remis à son altesse la médaille de l’ordre national de la Légion d’honneur qui est la plus haute distinction française pour tous ses efforts dans la région et dans le monde dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme", écrit l'agence.

Depuis, de nombreux frontistes s'insurgent contre cette décoration, à commencer par le secrétaire général du parti, Nicolas Bay. Sur Twitter, l'eurodéputé écrit :

Légion d’honneur pour le prince héritier d'une dynastie qui finance le djihadisme. Hollande inflige une nouvelle humiliation à la France.

Une remarque qui a le mérite de la clarté, Nicolas Bay estimant très officiellement que l'Arabie Saoudite finance les terroristes. Il n'est pas le seul à s'insurger contre cette décoration. Le vice-président du FN Steeve Briois a lui aussi dénoncer cette remise de la Légion d'honneur, estimant que "Hollande déshonore la France" :



Le chef de la fédé du FN 93 - et nouvel élu au conseil régional d'Île-de-France - Jordan Bardella, a lui aussi critiqué décoration, considérant que la France faisait la "catin" auprès "d'émirs bedonnants". En septembre 2013, Marine Le Pen avait considéré pour sa part que la France était la "catin du Qatar"



D'autres personnalités proches du FN y sont également allées de leurs petits commentaires acerbes, comme Robert Ménard et Gilbert Collard. On précise pour la forme que ces deux élus n'ont pas franchement apprécié cette remise en cachette :



L’Arabie Saoudite fait partie de la coalition internationale formée pour lutter contre Daech. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus