Le groupe EELV au conseil de Paris veut rebaptiser les Journées du Patrimoine en "Journées du Matrimoine et du Patrimoine", article le plus lu de la semaine

Publié à 16h52, le 26 novembre 2017 , Modifié à 16h54, le 26 novembre 2017

Le groupe EELV au conseil de Paris veut rebaptiser les Journées du Patrimoine en "Journées du Matrimoine et du Patrimoine", article le plus lu de la semaine
© Montage le Lab
Image Le Lab


#BESTOFHEBDO – Et voici venue l’heure, comme chaque week-end et chaque dimanche, de notre tant attendu Top Hebdo, le classement des articles les plus lus de la semaine sur le Lab.

Cette semaine, c'est le groupe EELV au conseil de Paris qui veut rebaptiser les Journées du Patrimoine en "Journées du Matrimoine et du Patrimoine". Mais ça n'est pas tout…



#1 Patri, c'est fini

Alors que le débat sur l'écriture inclusive fait dire au ministre de l'Education Jean-Michel que "c’est très laid", il ne faudrait pas le résumer à l'insert de points à l'intérieur de mots pour intégrer les formes féminines et masculines d'une entité. L'écriture inclusive, c'est aussi la modification du vocabulaire pour lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes. C'est en ce sens que, le 21 novembre, le groupe écolo au Conseil de Paris a proposé une modification pour le moins symbolique : changer le nom des Journées européennes du Patrimoine en "Journées du Matrimoine et du Patrimoine". Une proposition qui n'a pas fait l'unanimité, le groupe UDI-MoDem, par la voix de son président Éric Azière, s'est moqué allègrement de la futilité de ce "combat pour l'égalitarisme des genres".

[À LIRE ICI]



#2 J'ai jamais vu des péteux pareils

Evelyne Richard, c'est l'ancienne chargée des voyages officiels de l’Élysée. Arrivée sou Pompidou, partie sous Macron, elle est d'ordinaire très discrète sur les coulisses du pouvoir. Jusqu'à ce jour du 22 novembre, où elle est citée par Le Canard enchaîné : "Normalement, la grosse tête des victorieux se dégonfle au bout de quelques mois. Là, ça dure. En plus de quarante ans passés à l'Élysée, j'en ai vu, des arrogants. Mais, à ce point-là, jamais." Sympa le nouveau monde.

[À LIRE ICI]



#3 C'est réglé ce problème d'impôt ?

Vous vous souvenez de Thomas Thévenoud ? Si on vous dit "phobie administrative" ? Eh bien François Hollande savait. Il savait que Thomas Thévenoud avait des problèmes avec le fisc et, pire encore, François Hollande était au courant de ses difficultés fiscales avant même de le nommer au gouvernement, d'après franceinfo, le 21 novembre. Mais alors, si le Président savait, pourquoi l'a-t-il nommé secrétaire d'Etat ? Tout simplement parce qu'il pensait que l'affaire était close. Alors que le secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet, annonçait le nouveau gouvernement, François Hollande s'est interrogé : "C'est bien réglé son affaire ?" On connaît la suite.

[À LIRE ICI]



#4 En série

Entre le Front national et les banques, ça va plutôt mal en ce moment. Alors que HSBC et la Société générale ont fait leurs adieux à Marine Le Pen, cette dernière banque ferme également le compte bancaire de Jean-Luc Schaffhauser. En 2014, l'eurodéputé FN avait négocié l'emprunt russe souscrit par le parti d'extrême droite à hauteur de 9 millions d'euros par la First Czech-Russian Bank basée à Moscou. Il a annoncé avoir porté plainte pour "discrimination".

[À LIRE ICI]



#5 Contre-courant

Chaque jour qui passe est une opération déminage à La France insoumise. Le 21 novembre, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a annoncé son intention de porter plainte pour "diffamation" à l’encontre du syndicat Sud-Éducation 93 "qui parle de racisme d’État" et organise des ateliers en non-mixité raciale. Du côté de LFI, la tendance est plutôt à la critique des ateliers en non-mixité. Les députés Alexis Corbière ou Adrien Quatennens n'adhèrent pas au principe de "non-mixité raciale". Et il y a Danièle Obono. Le 24 novembre, elle déclare : "C'est une pratique qui répond, à un moment donné, à des besoins d'une catégorie. [...] C'est plus un outil pédagogique pour pouvoir libérer la parole plus facilement."

[À LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus