Le lapsus de Manuel Valls qui évoque "son prochain quinquennat"

Publié à 10h19, le 09 janvier 2017 , Modifié à 10h21, le 09 janvier 2017

Le lapsus de Manuel Valls qui évoque "son prochain quinquennat"
Manuel Valls © AFP

Le sachiez-tu ? Manuel Valls a déjà un quinquennat derrière lui. C'est en tout cas ce que laisse entendre une bribe de phrase prononcée par le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire dans une interview au Parisien, lundi 9 janvier. Et nous qui pensions que c'est François Hollande qui avait été élu en 2012 à la présidence de la République...

En marge de l'entretien de l'ancien Premier ministre, le quotidien publie un petit encart constitué de petits détails remarqués durant la rencontre : y est décrit un candidat "tendu, nerveux" qui "consulte, un peu fébrilement, ses nombreuses fiches étalées devant lui". Et qui lâche :

"

Mon prochain quinquennat.

"

Aux dernières nouvelles, Manuel Valls n'a pourtant pas encore été élu Président. Il y prétend, via la primaire du PS et de ses alliés qui, s'il l'emporte face aux Montebourg, Valls, Peillon et consorts, lui donnera l'investiture pour la présidentielle.

Trois petits mots par lesquels, dans un moment d'égarement, l'ex-chef du gouvernement laisse maladroitement entendre que c'est lui qui a présidé depuis cinq ans. François Hollande appréciera, lui qui a renoncé à se représenter en partie à cause de l'activisme de Manuel Valls pour l'y pousser.



À LIRE SUR LE LAB :

Valls sur Hollande : "Je ne le respecte pas et je ne le supporte plus"

Cadeau de Noël : les 25 plus beaux lapsus politiques de l’année 2016

Du rab sur le Lab

PlusPlus