Image Le Lab

Par Julie Guesdon
pour

Un boulet de moins dans la campagne de François Hollande. André Vallini, le sénateur PS de l'Isère qui comparaissait devant le conseil de prud'hommes de Grenoble pour "licenciement abusif, harcèlement moral et discrimination à l'âge", a réussi à trouver un accord avec son ancienne conseillère parlementaire.

Soulagement pour le conseiller du candidat socialiste sur les questions de justice.

  1. 1

    Un accord conclu pour éviter la justice

    Sur leparisien.fr

    Le Parisien rapporte l'accord conclu entre le sénateur PS et son ancienne collaboratrice ce jeudi :

    Après des plaidoiries publiques, les parties se sont retrouvées à huis clos pour tenter de trouver un accord à l'amiable.
    "Après de longs échanges, une conciliation est intervenue pour mettre un terme au litige", a déclaré Me Jean Eisler, avocat de Mme Volmat, à la sortie de la salle d'audience, précisant que cet accord comportait une "clause de confidentialité".

  2. 2

    Le Lab avait résumé l'affaire

    Sur lelab.europe1.fr

    Le monsieur Justice de François Hollande fait partie des boulets de campagne du président socialiste. Retrouvez-les sur LeLab.

Du rab sur le Lab