Le président de la Guinée Alpha Condé tente de joindre Jean-Luc Mélenchon mais tombe sur son répondeur

Publié à 16h37, le 12 avril 2017 , Modifié à 16h54, le 12 avril 2017

Le président de la Guinée Alpha Condé tente de joindre Jean-Luc Mélenchon mais tombe sur son répondeur
© PIERRE ANDRIEU / AFP

C’est une visite d’Etat de trois jours, qui se tient à moins de deux semaines du premier tour de la présidentielle. Le président de la Guinée Alpha Condé est arrivé à Paris le lundi 10 avril. Le chef d’Etat guinéen a rencontré François Hollande mardi 11 avril, d’abord à 11 heures puis à 20 heures à l’occasion d’un dîner d’Etat, peut-on lire sur l’agendadu président de la République.

Selon les informations de la Lettre du Continent, Alpha Condé a profité de son déplacement pour se rapprocher des candidats ayant une chance de remporter la présidentielle française. Il a ainsi tenté de joindre à plusieurs reprises sur son portable un candidat ayant le vent en poupe : Jean-Luc Mélenchon. Problème : le président guinéen "est à chaque fois tombé sur son répondeur", écrit la publication.

Alpha Condé a eu plus de chances avec Emmanuel Macron. Selon la Lettre du Continent, les deux hommes se sont rencontrés plus d’une heure dans la suite du président guinéen, au Meurice. Une information confirmée par l'entourage du candidat d'En Marche! auprès du Lab. Le président de l’Union africaine (UA) "a envisagé une prise de contact" avec François Fillon mais il a en revanche "refusé tout contact" avec la candidate du FN Marine Le Pen.

Le président guinéen a aussi été reçu par le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian mardi, ou encore par le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault ce mercredi.

En février, Yannick Jadot avait lui aussi tenté d’appeler Jean-Luc Mélenchon. Sans succès, déjà. Celui qui était alors le candidat d’EELV à la présidentielle, avant son retrait en faveur de Benoît Hamon, avait précisé le 8 février qu’il "était tombé sur son répondeur" et qu’il "ne l’a jamais rappelé". C’est ballot.

Le candidat de la France insoumise avait ensuite répondu à Yannick Jadot sur Twitter : "Mon répondeur dit : "pas de message oral. Que des SMS". Allez encore un effort : écoute le répondeur". A bon entendeur…

Du rab sur le Lab

PlusPlus