Le directeur des jeunes du FN favorable à une interdiction de la "propagande gay" comme en Russie

Publié à 18h11, le 08 janvier 2014 , Modifié à 18h51, le 08 janvier 2014

Le directeur des jeunes du FN favorable à une interdiction de la "propagande gay" comme en Russie
MaxPPP.
Image Thibaut Pezerat

Par

"Je ne la connais pas dans le détail", reconnaît d'emblée Julien Rochedy, directeur du Front national de la jeunesse, à propos de la loi interdisant la "propagande homosexuelle" en Russie. Dans un débat auquel il participe sur Sud Radio, le jeune homme se déclare néanmoins favorable à une loi similaire dans son principe en France :

Ce que j'en sais, c'est que la loi interdit la propagande LGBT à l'école. A priori, oui j'aimerais cela. Et dans les rues et sur les murs aussi, pourquoi pas.Vous délirez complètement aussi sur la Russie. Les homosexuels seraient tués en Russie, je ne sais pas quoi, j'ai entendu des trucs...Il y a deux semaines, notre président de la République est allé en Arabie Saoudite, où les homosexuels sont effectivement tués. Personne n'a rien dit.Il va au Qatar pour trouver des financements, on s'en fout. Et aujourd'hui vous avez tout un ramdam médiatique et c'est pour ça que je vous parle de l'implication des Etats-Unis derrière ça. Arrêtez tout le monde s'en moque complètement.

 Ecoutez le passage, isolé par Sud Radio :



La comparaison avec l'Arabie saoudite est à peu près similaire à l'argument de Marine Le Pen qui avait plus tôt estimé que les homosexuels n'étaient pas "persécutés" en Russie. La présidente du FN ne s'était pas pour autant prononcée en faveur de la loi russe.

La Russie est très régulièrement montrée du doigt pour ses lois interdisant la "propagande homosexuelle". Les députés russes s'apprêtent à voter une nouvelle loi anti-gay en février prochain, prévoyant de retirer à toutes les personnes ayant "des relations sexuelles non traditionnelles" leurs enfants.

Une prise de position qui fait réagir le mouvement des Jeunes socialistes et sa présidente Laura Slimani. Sur Twitter, elle qualifie le Front national d'homophobe et son mouvement parle d'un parti "réac et d'extrême droite" : 





Du rab sur le Lab

PlusPlus